Archive pour 6 février 2020

Quelle part de marché pour Linux sur le bureau en janvier 2020 ?

Jeudi 6 février 2020

Le dernier rapport de Statcounter de janvier 2020 crédite la part de marché de Linux à 0,88% tous terminaux confondus et à 1,9% si on prend le segment « desktop » uniquement. Explications.

Tous systèmes d’exploitation confondus

Si on s’en tient au marché global (allant des terminaux mobiles aux ordinateurs portables), Linux obtient 0,88% de parts de marché, derrière macOS 7,71%, iOS 14,5%, Windows 35,23% et Android avec 39,67%. En janvier 2019, Linux était un peu plus bas encore à 0,79%

Sur le « desktop » (bureau)

Si l’on tient compte des seuls ordinateurs (tours, barebones, portables), les chiffres sont bien différents : 77,7% pour Windows, 17,04% pour macOS, 1,9% pour Linux, devant ChromeOS à 1,52%.

En Europe

En Europe, Linux est crédité de 2,1% en janvier 2020 et ChromeOS 0,94% (Chrome était plus implanté dans l’éducation aux USA).

Source toolinux.com

Mozilla transparent sur la télémétrie

Jeudi 6 février 2020

Les utilisateurs de Firefox peuvent maintenant consulter toutes les données de télémétrie que le navigateur collecte lors de leur navigation.

Il existe désormais une page spéciale dans le navigateur Firefox où les utilisateurs peuvent voir quelles données de télémétrie Mozilla collecte à partir de leur navigateur. Accessible en tapant « about:telemetry » dans la barre d’adresse URL du navigateur, cette nouvelle section a été récemment ajoutée à Firefox.

La page présente des informations très techniques sur les paramètres du navigateur, les modules complémentaires installés, les informations sur le système d’exploitation et le matériel, les détails de la session du navigateur et les processus en cours d’exécution. Il s’agit des informations normales qu’un éditeur de logiciels collecte pour corriger les bugs et suivre les statistiques de sa base d’utilisateurs.

D’après un ingénieur de Firefox interrogé par ZDNet, la page a d’abord été créée pour des raisons internes, afin d’aider les ingénieurs à déboguer les installations de test de Firefox. Finalement, pour des raisons d’image, Mozilla a décidé de la rendre publique, afin de rassurer les utilisateurs sur le type de données que le navigateur collecte.

Un navigateur proche de ses utilisateurs

Cette décision fait écho aux décisions de Mozilla des deux dernières années. La marque a en effet décidé d’augmenter les contrôles de confidentialité de son navigateur, tout en s’ouvrant sur ses pratiques, contrastant fortement avec les pratiques des autres navigateurs.

Bien que Mozilla ait fait des faux pas – le plus notable étant l’incident de l’extension « Mr.Robot » – l’organisation a montré une grande ouverture dans ses relations avec ses utilisateurs. Avant même d’ajouter cette section à Firefox, l’organisation répertoriait déjà sur son site web tous les types de données télémétriques qu’elle recueillait auprès des utilisateurs, et les raisons pour lesquelles elle le faisait.

Mais outre le débogage et la mise en place de nouvelles versions, ces données télémétriques sont également à l’origine du Firefox Public Data Report, un portail web présentant des statistiques d’utilisation de Firefox mises à jour chaque semaine. Si malgré tout vous n’êtes pas à l’aise avec le fait de partager les données les plus élémentaires de votre navigateur, alors vous pouvez désactiver la fonction de télémétrie en allant dans Paramètres > Vie privée et sécurité > Collecte de données par Firefox et utilisation, et en décochant toutes les cases.

Source : zdnet.com