Archive pour le mot-clef ‘Débian’

Smartphone Linux : voici le Pinephone Mobian Community Edition basé sur Debian

Mercredi 20 janvier 2021

Il est disponible à partir de 125€ (hors taxes) dès aujourd’hui, le Pinephone Mobian est un smartphone 4G d’entrée de gamme doté d’un système Linux Debian optimisé pour le mobile.

Après l’édition KDE Community, dont nous vous parlions début décembre dernier, place à une version de Debian optimisée pour le Pinephone.

PinePhone édition Mobian : les caractéristiques

Techniquement, il s’agit d’un Pinephone auquel on ajoute la distribution Mobian.

Les détails – milieu de gamme – de la fiche technique sont les suivants :

Processeur Allwinner A64 – CPU 64-bits 4-cœurs 1.2 GHz ARM Cortex A-53
GPU : MALI-400MP2
Mémoire interne 16GB eMMC (+ micro SD jusqu’à 2TB)
2GB LPDDR3 SDRAM
Dimensions : 160,5mm x 76,6mm x 9,2mm
Poids : 185 grammes
SIM : micro-SIM (NdlR : donc pas nano-SIM !)
Écran 5,95 pouces IPS capacif
Résolution de 1440×720 pixels, 18:9
OS : Mobian (voir Gitlab)
Capteur photo/vidéo arrière 5MP, 1/4″, LED Flash
Capteur photo/vidéo avant 2MP, f/2.8, 1/5″
Son : mono, haut-parleur, fiche jack 3,5 mm
2G, 3G et 4G
Wi-Fi 4
Bluetooth 4
GPS
Batterie amovible Li-Po 2750-3000 mAh
Chargeur USB type-C, 15W – 5V 3A (Quick Charge)

Quel système d’exploitation pour le Pinephone Debian ?

Le PinePhone est un smartphone 4G fourni avec Mobian, un système d’exploitation basé sur Debian Linux, donnant accès à plus de 50 mille paquetages. Mobian est fourni avec Phosh, un environnement de bureau mobile basé sur GNOME, initialement développé par Purism pour leur smartphone Librem 5.

C’est quoi, Convergence, sur le Pinephone ?

Grâce au hub USB-C fourni dans l’édition Convergence, il est possible de connecter un clavier, une souris et un moniteur via HDMI pour en faire un véritable ordinateur Debian mobile.

Quand sort le PinePhone Mobian ?

L’édition Mobian du Pinephone a été lancée le 18 janvier 2021. Les premières expéditions sont attendues mi-février.

Acheter le Pinephone Mobian Community Edition

Le lancement est officiel. Le Pinephone Mobian est disponible à la vente, y compris en Europe.

Où trouver le Pinephone Mobian ?

Le Pinephone Mobian Community Edition est disponible à la vente sur la boutique en ligne de Pine64 en édition Convergence ou sans son dock USB-C.

Quel est son prix ?

Tout dépend de l’édition choisie.

La version de base du Pinephone Mobian Community Edition coûte 149$, soit environ 125€ hors taxes
Le prix de lancement du Pinephone Mobian Community Edition avec Convergence (câble destiné à le relier à un écran pour en faire une unité centrale) est de 199$, soit environ 165€ hors taxes.

Bon à savoir : la TVA polonaise s’ajoute pour les clients européens, soit 23%. Pourquoi ? C’est dans cet État européen que se trouve le centre logistique.

Pour qui ?

Les smartphones Pinephone « Community Limited Edition » sont principalement destinés aux développeurs et aux « early adopters ». Le constructeur le conseille à des personnes disposant d’une expérience avec les systèmes Linux, en dehors des curieux.

En savoir plus

Projet Mobian
Annonce du PinePhone Mobian Community Edition
Mobian sur Gitlab

Source toolinux.com

Campagne de réemploi d’ordinateurs : deux conférences en ligne cette semaine

Mardi 24 novembre 2020

Des conférences sont organisées en ligne cette semaine, dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets afin notamment de présenter une campagne de réemploi d’ordinateurs, avec Linux.

Le but de la campagne SERD est de « mettre en place des animations pour sensibiliser au fait de mieux consommer, mieux produire, prolonger la durée de vie des produits, jeter moins« .

La campagne de réemploi de PC est menée par Emmabuntüs, Debian-Facile, Blabla Linux et Tugaleres.com.

Deux soirées sont prévues.

Le vendredi 27 novembre de 18h00 à 19h00 : campagne de réemploi d’ordinateurs en France/Belgique
Le samedi 28 novembre de 18h00 à 19h00 : solidarité dans le réemploi d’ordintaeurs en France et en Afrique

La solution Jitsi Meet étant limitée, les organisateurs ont annoncé qu’ils vont utiliser la solution libre BigBlueButton pour la diffusion des conférences en ligne.

Tous les détails se trouvent sur cette page.

Source toolinux.com

Une Française a créé le thème par défaut de Debian 11 : voici Homeworld

Mardi 17 novembre 2020

On connaît le thème qui sera utilisé par défaut dans la prochaine version de Debian mi-2021. Il s’agit de Homeworld, fruit du travail de la française Juliette Taka. Détails et informations sur la sortie de Debian 11 Bullseye.

HomeWorld, thème par défaut de Debian 11

L’annonce a été faite le 12 novembre. Sur les 17 projets de thèmes Debian 11 retenus par le jury (qui annonce avoir reçu 5.600 propositions !), la communauté a voté pour HomeWorld de Juliette Taka.

Illustrations

Illustration avec l’écran de connexion :

Voici pour l’outil d’installation :

Tous les détails sur le thème Homeworld se trouvent sur cette page et le développement est posté sur Github. Deux licences sont proposées : CC-BY-SA-4.0 ou GNU GPL-2.0+, au choix.

Qui est Juliette Taka ?

Juliette Taka se présente comme une illustratrice et sketchnoteuse freelance. Cette graphiste française n’est pas une inconnue dans l’univers Debian GNU/Linux, puisqu’elle a déjà conçu le thème Lines utilisé par Debian 8 (Jessie) et softWaves dans Debian 9 (Stretch).

Vous pouvez consulter son site web à cette adresse.

Quand sortira Debian 11 ?

La sortie de Debian 11 devrait intervenir d’ici la fin du premier semestre 2021. Pour l’heure, on ne connaît pas la date exacte, mais le premier gel du code de la prochaine version de la distribution est prévu le 12 janvier 2021, le second le 12 février et le troisième le 12 mars. Le « gel complet » pourrait être annoncé le mois suivant, mais la date n’est pas encore arrêtée.

Quel est le surnom de Debian 11 ?

Debian 11 aura pour nom de code Bullseye.

Où trouver Debian 11 ?

En attendant la sortie de la version finale, pour tester Debian 11, vous pouvez opter pour le canal Debian « Testing », mais à éviter sur une machine de production.

Source toolinux.com

Quoi de neuf dans Debian 10.6 Buster ?

Jeudi 5 novembre 2020

Il y a quelques semaines, le projet Debian annonçait une 6e mise à jour de la distribution stable Debian 10 Buster. Une mise à niveau essentiellement sécuritaire.

Le projet Debian annonçait début octobre la sixième mise à jour de sa distribution stable Debian 10 (nom de code Buster), annoncée à l’occasion de DebConf20, conférence qui s’est tenue en mode virtuel fin août.

Tout en réglant quelques problèmes importants, cette mise à jour « corrige principalement des problèmes de sécurité de la version stable« . Mettre à jour une installation vers cette révision peut se faire en faisant pointer le système de gestion de paquets sur l’un des nombreux miroirs HTTP de Debian.

Cette 6e évolution ne constitue pas en soi une nouvelle version de Debian 10, mais une mise à niveau de certains des paquets qu’elle contient. D’ailleurs, celles et ceux qui installent fréquemment les mises à jour à partir de security.debian.org n’auront pas beaucoup de paquets à rapatrier.

Télécharger Debian 10.6

Pour installer Debian 10.6, il suffit de vous reporter à la documentation d’installation. Pour rappel, de nombreuses architectures sont supportées :

PC 64 bits (amd64)
ARM 64 bits (AArch64)
EABI ARM (armel)
ARM avec unité de calcul flottant (armhf)
PC 32 bits (i386)
MIPS (gros-boutiste)
MIPS (petit-boutiste)
MIPS 64 bits (petit-boutiste)
PowerPC 64 bits (petit-boutiste)
System z

Liens et téléchargement

Les nouveautés sur le site officiel
Debian Buster

Source toolinux.com

EmmaDE3 1.02 accueille les environnements Xfce/LXQt

Vendredi 19 juin 2020

Le Collectif Emmabuntüs annonce la mise à jour de l’Emmabuntüs Debian Édition 3 1.02 (32 et 64 bits). La distribution lancée ce lundi est basée sur la Debian 10.4 Buster et les environnements Xfce/LXQt.

La nouvelle mise à jour publiée en début de semaine reprend les améliorations de l’Emmabuntüs DE4, à savoir l’ajout :

de l’environnement LXQt à la place de LXDE, avec une installation de base dans l’ISO sans avoir la nécessité d’une étape supplémentaire de post-installation ;

du navigateur Internet Falkon, permettant ainsi une utilisation avec seulement 1 Go de RAM sous LXQt ;
des utilitaires inxi/inxi-gui pour améliorer l’entre-aide sur notre forum ;

de gThumb à la place de Nomacs pour permettre la gestion facile des photothèques ;

de l’application SMTube et des utilitaires font-manager, mediainfo-gui et mdadm pour faciliter la prise en main de notre distribution ;

des utilitaires KeePassXC et Onboard qui remplacent les applications maintenant obsolètes KeePassX et Florence.

En plus de ces évolutions contenues dans l’Emmabuntüs DE4, on saluera l’arrivée de plusieurs utilitaires : VeraCrypt pour permettre la sécurisation de vos données personnelles dans un container chiffré et transportable, ainsi que GtkHash pour faciliter le vérification des sommes de contrôle de vos fichiers et des ISO.

La liste complète des nouveautés se trouve sur le site web du projet.

 

Comment installer Debian sur une cible iSCSI (diskless)

Jeudi 28 mai 2020

Tant qu’à déporter des volumes de stockage sur un serveur via des protocoles comme iSCSI, pourquoi ne pas y placer un système d’exploitation entier ? Une installation de type diskless rendue possible par certains OS, dont Debian.

iSCSI est une solution d’accès en blocs aux données, couramment utilisée dans les datacenters. Elle permet de centraliser la capacité de stockage des serveurs au sein de « disk arrays » via un SAN (Storage Area Network). Mais on peut l’exploiter de manière plus simple, via un serveur « NAS », pour y déporter des volumes (LUN) à partitionner côté client.

De quoi augmenter la capacité de stockage d’une machine ou ne la laisser accéder à des données que lorsqu’elle est sur le réseau local. Ce, avec une meilleure efficacité que des solutions de type File Storage nécessitant la mise en place de protocoles de partage réseau comme Samba (SMB/CIFS), NFS (Network File System) ou AFP (Apple Filing Protocol).

Ainsi, le client n’a accès qu’à certains volumes de données, limitant l’impact d’attaques de type ransomware. Via le serveur, on pourra facilement sauvegarder les différents LUN, que ce soit de manière classique ou via la création d’instantanés.

Source nextinpact.com

EmmaDE4 Debian 11 Bullseye

Samedi 9 mai 2020

Le Collectif Emmabuntüs a pu livrer le 27 avril dernier la nouvelle Emmabuntüs Debian Édition 4 Alpha 1 (32 et 64 bits), une distribution basée sur la Debian 11 Alpha 2 Bullseye et les environnements XFCE/LXQt.

Cette nouvelle version sort en avance par rapport à la feuille de route initiale, à cause de la crise sanitaire du Covid-19 qui a contraint une partie des membres du collectif à rester… confinés, donc plus disponible : « Nous avons mis à profit cette pause forcée pour débuter, en avance de 9 mois, le développement de notre nouvelle Emmabuntüs basée sur Debian 11« .

Cette nouvelle version de la distribution reprend les bases de l’Emmabuntüs DE3 sous Debian 11 Bullseye. Elle y ajoute le support de l’environnement LXQt à la place de LXDE, avec une installation de base depuis l’ISO qui ne nécessite pas une étape supplémentaire de post-installation. Afin d’améliorer l’utilisation sous LXQt, les développeurs ont ajouté le navigateur Internet Falkon, permettant ainsi un fonctionnement du système avec seulement 1 Go de RAM.

Tous les détails pratiques et l’annonce officielle se trouvent sur le site officiel.

Source toolinux.com

Emmabuntüs Debian Edition 3 1.00

Mardi 17 septembre 2019

Le collectif Emmabuntüs annonçait ce 16 septembre la sortie de la nouvelle Emmabuntüs Debian Édition 3 1.00 (32 et 64 bits). Une distribution basée sur la Debian 10.1.0 Buster et XFCE.

Emmabuntüs en quelques mots

La distribution a été conçue pour faciliter le reconditionnement des ordinateurs donnés aux associations humanitaires, notamment, à l’origine, aux communautés Emmaüs (d’où son nom).

L’objectif est de favoriser la découverte de GNU/Linux par les débutants, de prolonger la durée de vie du matériel pour finalement limiter le gaspillage lié à la surconsommation de matières premières.

Emmabuntüs Debian Édition

Cette nouvelle version reprend les bases de l’Emmabuntüs DE2 sous Debian 10 Buster. Cette version finale apporte le support de l’installation en mode UEFI secure boot, l’installation simplifiée via Calamares en mode live, et l’utilisation sous VMware Workstation, ainsi que d’autres améliorations en termes de sécurité et d’ergonomie.

Quoi de neuf ?

La distribution est basée sur Debian 10.1.0 Buster

Ajout du support de l’installation en mode UEFI secure boot en version 32/64 bits
Ajout de l’installateur en mode live Calamares avec personnalisation des langues et du diaporama, et support de son utilisation sur clé USB MultiBoot ainsi que MultiSystem
Ajout des utilitaires : Orage, NdisGTK
Suppression de Minitube
Amélioration des fenêtres de paramètres et d’outils d’Emmabuntüs
Correction de problèmes de sécurité
Correction du non lancement de l’ISO en mode UEFI sous VMware Workstation
Correction du support des firmwares non libres lors de l’installation
Correction fenêtres de sélection du pays et du clavier lors de l’installation
Mise à jour de LibreOffice des écoles 2.05, LireCouleur 5.0.0, Grammalecte 1.3.2
Mise à jour : HPLip 3.19.6, TurboPrint 2.48-2, MultiSystem 1.0432, Teamviewer 14.5.1691, Firefox ESR 60.9.0, LibreOffice 6.1.5-3

Télécharger Emmabuntüs Debian Edition 3

La nouvelle version est disponible depuis le 16 septembre 2019 depuis le site emmabuntus.org ou via le lien direct download.emmabuntus.org.. Cette distribution est adaptée aux machines qui disposent au minimum d’un processeur cadencé à 2.0 GHz, de 512 Mo de RAM pour la version 32 bits (ou 1 Go pour la version 64 bits), et de 40 Go d’espace libre sur le disque dur pour l’installation. Il est recommandé d’utiliser 1 Go de RAM pour la version 32 bits, et 2 Go pour la version 64 bits.

Source toolinux.com

Debian 10 disponible : Linux 4.19, Secure Boot, AppArmor et Wayland par défaut

Mercredi 10 juillet 2019

Comme prévu, Debian 10 est sortie samedi. Nommée Buster, elle fournit une importante modernisation de la distribution, d’autant plus significative que Debian sert de base à de très nombreuses distributions, dont Ubuntu.

Debian 10 repose sur un noyau Linux 4.19 et embarque GNOME 3.30, KDE Plasma 5.14, Cinnamon 3.8, LXDE 0.99.2, LXQt 0.14, MATE 1.20 et Xfce 4.12. On remarque l’ajout de LXQt, un environnement léger pensé pour les machines peu puissantes.

GNOME Shell est toujours aux commandes par défaut, mais avec une différence majeure cette fois : Wayland remplace X.org (toujours présent) comme serveur graphique. Un mouvement qui devrait encore accélérer son adoption.

Les architectures supportées sont toujours aussi nombreuses : i386, amd64, arm64, armel (ARM EABI), ARMv7, MIPS, mipsel, miçps64el, ppc64el et System z (IBM).

Comme d’habitude avec une distribution Linux, tous les paquets ont été mis à jour. On note en particulier LibreOffice 6.1, Calligra 3.1, GNUcash 3.4, Chromium 73, Firefox et Thunderbird 60.7, Python 3.7.2, Rustc 1.34, MariaDB 10.3, GNU CC 7.4 & 8.3, GnuPG 2.2, Emacs 26.1, Linux kernel 4.19 et GIMP 2.10.8.

Le cas de Firefox résume à lui seul la philosophie de Debian : une modernisation importante, mais des versions à support allongé quand c’est possible. Firefox 60 est ainsi la dernière version ESR (Extended Support Release) en date. Thunderbird ne se base que sur des composants ESR de Firefox et suit donc le mouvement.

Debian 10 embarque en tout 57 703 paquets, soit 13 370 de plus que Debian 9. 35 532 ont été mis à jour, tandis que 7 278 ont été supprimés. Ces derniers sont signalés comme obsolètes dans les outils de gestion de paquets. Important : 91 % des paquets de Buster disposent de binaires identiques au bit près, permettant une vérification d’authenticité pour les utilisateurs qui le souhaitent.

Parmi les autres apports majeurs, signalons en outre pour la première fois dans Debian le support officiel du Secure Boot de l’UEFI, l’activation par défaut d’AppArmor, l’inclusion de la méthode https pour APT et l’installation par défaut pour ce dernier de la sandbox seccomp-BPF.

Notes de version de Debian 10 

Télécharger Debian 10

Source nextinpact.com

Raspberry Pi 4 : le détail des nouveautés apportées à Raspbian, basé sur Debian 10 (Buster)

Samedi 29 juin 2019

Qui dit nouveau Raspberry Pi dit nouvelle version de Raspbian, son OS officiel basé sur Debian. Si de nombreux petits changements sont au programme, il faut également faire attention à quelques points.

Avec l’arrivée du Raspberry Pi 4, le système d’exploitation officiel du micro PC devait lui aussi évoluer. Disponible depuis le début de la semaine, sa nouvelle version a droit à un billet de blog détaillé, revenant sur les améliorations apportées.

Tout d’abord, la fondation explique son choix de Debian 10 qui doit seulement être finalisée d’ici la première semaine de juillet. Une publication en avance de phase assez peu courante, mais jugée nécessaire. En effet, le pilote OpenGL open source nécessaire au Raspberry Pi 4 et sa partie graphique Video Core VI fait partie intégrante de Debian 10.

Source nextinpact.com