Archive pour la catégorie ‘Non classé’

LibreOffice au rapport en Italie

Lundi 4 juillet 2016

Les services militaires italiens migrent vers LibreOffice pour remplacer la suite bureautique de Microsoft.

LibreOffice va être installé dans tous les services de l’armée : c’est la plus grande migration effectuée en Italie à ce jour. Pour le moment, 5.000 postes ont été installés, et en 2020, ils devraient passer à 100 mille.

Le format ouvert ODF devient le format par défaut à utiliser dans les Ministères. Des séminaires ont été organisés afin de bien préparer cette migration et tout est documenté afin de pouvoir servir pour de futures migrations dans d’autres Ministères. Même la formation des utilisateurs est prise en compte, via un accord avec l’association LibreItalia.

Cela n’a rien coûté aux services de l’armée. Le Ministère pense pouvoir économiser pendant la migration, qui va durer 4 ans, entre 26 et 29 millions d’euros.

En France, l’armée a toujours des contrats avec Microsoft, notamment pour sa suite Office. Et il n’y a pas de priorité aux logiciels libres, mais un simple encouragement. Une vision plus agnostique du débat, entre solutions libres et propriétaires.

Liens :

Plus d’informations sur ZDNet
Projet de Loi République Numérique

Source toolinux.com

Projet de loi numérique : des codes sources communicables sous conditions et des logiciels libres simplement encouragés

Samedi 2 juillet 2016

La commission mixte paritaire (CMP) pour le projet de loi pour une « République numérique » réunie le 29 juin a été conclusive, un texte commun ayant été adopté. Texte dans lequel la commission confirme l’ouverture par défaut des codes sources des logiciels des administrations, toujours limitée par une exception très large de « sécurité des systèmes d’information », et maintient une disposition d’ « encouragement » au logiciel libre dans le secteur public dénuée de portée normative.

Article 1er bis : ouverture des codes sources, mais une exception sous forme de blanc-seing

La rédaction finale de l’article 1er bis entérine la reconnaissance de la qualité de documents administratifs communicables pour les codes sources des logiciels des administrations. S’il s’agit d’une avancée réelle en termes d’ouverture et de transparence, le troisième alinéa de l’article introduit une exception à la communicabilité des documents administratifs en cas de risque d’atteinte « à la sécurité des systèmes d’information des administrations ». Exception disproportionnée, ancrée dans le fantasme de la sécurité par l’obscurité et qui porte le risque de vider l’avancée de cet article de sa substance.

Par ailleurs, la CMP est fort heureusement revenue sur un amendement adopté au Sénat, qui instaurait une exclusion systématique de certains codes sources du champ du droit à communication. Exception dangereuse contre laquelle l’April s’est mobilisée auprès des parlementaires.

Notons également que l’article 1er ter du projet de loi, tel qu’il est issu de la CMP, instaure que la communication de documents administratifs sous forme électronique « se fait dans un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé ». Une rédaction à saluer et qui prend d’autant plus de sens avec la récente révision du référentiel général d’interopérabilité le 25 avril 2016.

Article 9 ter : une simple « déclaration de bonnes intentions » sur le logiciel libre

À compter de l’entrée en vigueur de la loi, les administrations devront encourager « l’utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation, de tout ou partie, de ces systèmes d’information ». Cette disposition souffre d’un manque flagrant de portée politique, est dénuée de toute portée contraignante et n’est assurément pas à la hauteur des enjeux. Seule une réelle priorité au logiciel libre dans le secteur public est à même de garantir l’indépendance technologique des administrations et leur souveraineté numérique. Priorité qui correspond à l’obligation d’un choix raisonné de privilégier le recours à une licence libre quand cela est possible, et selon des critères objectivement définis par décret.

Malgré la qualité des débats autour de cet article, tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat, le Parlement et le Gouvernement ont manqué cette occasion de doter les administrations d’une informatique loyale en faveur de l’intérêt général.

Le texte issu de la CMP est disponible. La prochaine étape est la présentation des conclusions de la CMP, suivie du vote définitif, dans les deux chambres parlementaires. D’abord à l’Assemblée nationale, le 20 juillet, puis au Sénat la première quinzaine de septembre.

Les articles 1er bis et 9 ter tels qu’ils devraient être votés dans le texte final :

Article 1er bis

I. – À la seconde phrase du premier alinéa de l’article L. 300-2 du code des relations entre le public et l’administration, après le mot : « prévisions », sont insérés les mots : « , codes sources ».

II. – Le 2° de l’article L. 311-5 du code des relations entre le public et l’administration est ainsi modifié :

1° À la fin du d, les mots : « ou à la sécurité des personnes » sont remplacés par les mots : « , à la sécurité des personnes ou à la sécurité des systèmes d’information des administrations » ;

2° Le g est ainsi rédigé :

« g) À la recherche et à la prévention, par les services compétents, d’infractions de toute nature ; ».

Article 9 ter

Les administrations mentionnées au premier alinéa de l’article L. 300-2 du code des relations entre le public et l’administration veillent à préserver la maîtrise, la pérennité et l’indépendance de leurs systèmes d’information.

Elles encouragent l’utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation, de tout ou partie, de ces systèmes d’information. Elles encouragent la migration de l’ensemble des composants de ces systèmes d’information vers le protocole IPV6, sous réserve de leur compatibilité, à compter du 1er janvier 2018.

Source april.org

Quand Microsoft instrumentalise l’Éducation Nationale

Mardi 28 juin 2016

Autant il est courant de reprendre des citations d’écrivains, philosophes, personnalités politiques, autant il est invraisemblable de voir des décideurs de l’Éducation Nationale utilisés comme caution morale par la société Microsoft dans un marketing ambigu en direction du monde de l’éducation faisant suite au partenariat contesté signé en novembre 2015. Même s’il semble clair que le Ministère n’ait pas été acteur de cette campagne qui l’instrumentalise, cela renforce ce que nous dénoncions à savoir sa mise sous tutelle par cette entreprise américaine qui se poursuit au détriment d’une formation à l’informatique indépendante pour nos élèves qui ne peut se faire qu’en utilisant des logiciels libres et des formats ouverts.

Pour rappel, le texte intégral de l’accord, disponible sur le site de l’Éducation Nationale, présente plusieurs axes, dont la formation des enseignants à la maîtrise des environnements Microsoft en classe, la mise à disposition d’un écosystème Cloud, d’une plateforme de formation à distance. L’apprentissage du code se fera aussi sous l’égide de l’entreprise américaine. Cet accord prévoit aussi la formation de « décideurs de haut niveau » au sein des services du Ministère ou des académies. Il est également prévu de former 2500 chefs d’établissements.

Ce partenariat ressemble fort à un traité d’occupation de l’École numérique réalisé de plus sans consultation des acteurs de l’éducation. En interne la société peut compter sur de nombreux relais, souvent des enseignants en exercice, qu’elle regroupe dans un réseau nommé : « Microsoft Innovative Educator (MIE) Expert ».

Parmi les axes de ce partenariat ne figuraient pas les aspects liés au marketing. C’est désormais chose faite via le compte Twitter de Microsoft Education France qui semble considérer qu’elle a acquis tous les droits sur l’image et les propos des ministres français.

Voici un premier message avec Catherine Becchetti Bizot, Inspectrice générale de l’éducation nationale, chargée de mission numérique et surtout ancienne directrice du numérique pour l’éducation :

Becceti Bizot

Voici un autre avec Thierry Mandon, Secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche :

Thierry Mandon

Même Mme la Ministre Najat Vallaud-Belkacem se retrouve instrumentalisée :

Najat Vallaud-Belkacem

Au-delà d’un marketing qui entretient volontiers la confusion, il est navrant de voir la direction prise par l’École dite numérique alors que nombre de personnels ont signé notre appel en faveur de l’utilisation des formats ouverts et ont dénoncé ce partenariat le tout sans réelle réponse de la part du Ministère. Il serait d’ailleurs intéressant de connaître la position des personnalités publiques concernées sur cette instrumentalisation de leurs propos.

Et Rémi Boulle, vice-président de l’April, de se poser la question : « Mme la Ministre Najat Vallaud-Belkacem serait-elle la nouvelle égérie de Microsoft ? Il s’agit d’un montage réalisé par Microsoft mais qui nous rappelle la mauvaise direction prise par l’École numérique : des logiciels privateurs et des formats fermés éloignés de toute vision politique forte qui aurait le mérite de contribuer à structurer davantage le marché du logiciel libre pour l’éducation en France ».

Plus de six mois après la signature de ce partenariat, il serait intéressant d’avoir un premier bilan : combien de « décideurs de haut-niveau » ont été formés sur les produits Microsoft ? Combien de chefs d’établissements et d’enseignants formés aux environnements numériques proposés par Microsoft ?

Source april.org

XubEcol, la réponse à XP sur les bancs de l’école

Mardi 14 juin 2016

La distribution XubEcol permet de remplacer, en milieu scolaire, les postes qui fonctionnaient sous Windows XP.

Le projet XubEcol est une distribution scolaire, pour les maternelles et primaires, qui permet aux écoles manquant de moyens d’avoir un système éducatif libre à moindre coût.

Les ordinateurs qui fonctionnaient sous Windows XP pourront donc continuer à fonctionner. Cette distribution est basée sur Xubuntu 16.04, une version LTS, qui est un système fiable, moderne et qui demande peu de ressources. De plus, elle a été personnalisée afin d’y ajouter du contenu et des ressources éducatives, elle dispose de plusieurs bureaux suivant son utilisation et de tous les outils d’administration nécessaires. Elle est paramétrable afin de pouvoir la configurer finement pour créer des sessions différentes, des filtres, ou encore installer des packs de logiciels spécifiques.

De plus, elle propose de nombreuses ressources éducatives en ligne, accessibles directement depuis le bureau et dispose de trois sessions, élève, professeur, directeur. Un outil libre vraiment utile donc pour l’éducation.

Liens :

Le site de XubEcol
La documentation en PDF
La page des téléchargements

Source toolinux.com

Ubuntu 16.04 : les premières bêtas sont disponibles

Jeudi 3 mars 2016
L'ubuntu nouveau va arriver

L'ubuntu nouveau va arriver

Ubuntu 16.04 sortira le mois prochain, mais une première bêta peut être récupérée depuis quelques jours. L’occasion pour les testeurs de se lancer à l’assaut de Xenial Xerus, en gardant à l’esprit que les bugs peuvent encore être nombreux.

Le mois prochain sortira Xenial Xerus, la version 16.04 d’Ubuntu. Une version particulièrement attendue car elle sera la nouvelle édition LTS (Long Term Support) de la distribution linux, donc supportée pendant cinq ans sur les postes clients comme sur les serveurs. Comme on a pu le voir au cours des dernières semaines, elle proposera également des ajouts notables, comme le support de ZFS (dont l’intégration fait débat pour des soucis de licence), celui de Vulkan ou encore l’arrivée d’Unity 8.

Une mise à jour générale pour toutes les variantes

Lire le reste de cet article »

Rencontrez l’April avec le CercLL

Jeudi 18 février 2016

Venez découvrir le monde des logiciels libres avec l’April et le CercLL à Marseille. C’est à l’invitation du CercLL que Magali Ganero sera présente pour présenter le mouvement des logiciels libres.

Le CercLL est une association loi 1901 qui permet à tous de découvrir et de se former simplement à un usage responsable de l’informatique, à l’aide des logiciels libres. Elle partage les valeurs de liberté et d’accessibilité que l’on retrouve dans les GUL.

Des « install parties » sont régulièrement organisées afin d’initier le grand public à l’informatique libre.

Le groupe se réunit dans la salle d’Arsenic au 18 rue Colbert 13001 Marseille. Et ils sont membres de l’association April, forte de 4389 adhérents et qui, depuis 1996, est un acteur majeur du libre en France.

Le samedi 21 mai, à 15h, venez les rencontrer, dans la bonne humeur et l’esprit de partage, pour vous initier à l’informatique libre. L’entrée est libre et tout public.

 

Lien :

Le site du CercLL

Le site de l’April

Les ateliers du jeudi du premier trimestre 2016 et des samedis du libre

Dimanche 20 décembre 2015

 

L’association ULLM (les Utillisateurs de Logiciels Libres du Pays Martégal) en collaboration avec ECM vous présente le programme de ses ateliers du premiere trimestre 2016.

Le jeudi 14 janvier de 18h00 à 19h30

Le traitement de l’image : de l’appareil photo numérique à la vidéo

L’appareil photo numérique ou ‘APN’ :

- les capteurs, leurs sensibilités, les formats de prise de vue,

- visualisation et impression de photographie,

- les formats physiques des photographies,

- formats de sauvegarde,

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues.

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

Le jeudi 21 janvier de 18h00 à 19h30

Le traitement de la photo avec Gimp :( 1)

- les menus,

- l’image et le calque

- les outils et leurs effets sur l’image,

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues.

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

Le jeudi 28 janvier de 18h00 à 19h30

Le traitement de la photo avec Gimp :( 2)

- les calques et leur utilisation.

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

Le jeudi 4 février de 18h00 à 19h30

Le traitement de la photo avec Gimp :( 2)

– le détourage et les masque de calque.

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

 

Le jeudi 3 mars de 18h00 à 19h30

Diaporama et vidéo avec ffdiaporama :( 1)
- Présentation et utilisation.

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

Le jeudi 10 mars de 18h00 à 19h30

Diaporama et vidéo avec ffdiaporama :( 2)
- Montage d’un diaporama sonore.

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

Le jeudi 17 mars de 18h00 à 19h30

Diaporama et vidéo avec ffdiaporama :( 3)
Montage vidéo

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

Responsables de l’atelier : Marc Guelle, Alain Riffart

Entrée Libre. Tout Public.

 

L’association ULLM (les Utillisateurs de Logiciels Libres du Pays Martégal) en collaboration avec ECM vous présente le programme des samedis du libres  du premiere trimestre 2016.


Le samedi 23 janvier de 14h30 à 17h30

La Bibliobox

Il s’agit d’un dispositif nomade permettant d’accéder à des ressources numériques ne nécessitant pas de connexion internet. La Bibliobox permet d’échanger des contenus librement. En outre, ce projet est soucieux de la confidentialité des utilisateurs. Aucune donnée n’est collectée si un utilisateur se connecte.

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

 

Le samedi 27 février de 14h30 à 17h30

La machine virtuelle avec Virtualbox.

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

 

Le samedi 5 mars de 14h30 à 17h30

Virtualisation d’une machine Gnu-Linux et son utilisation

Lieu : Espace Culture et Multimédia de la médiathèque de Martigues, quai des Anglais, 13500 Martigues

Les Ateliers du Jeudi et les Samedis Libre

Lundi 14 septembre 2015

 

Les ateliers du jeudi de 18h00 à 20h00

 

Jeudi 1 octobre 2015
Découvrons l’ordinateur
• Le matériel
• Le système d’exploitation et les applications.
Le clavier
• La touche Ctrl sous Windows et Gnu/Linux
• La touche A lt sous Windows
Gnu-Linux voir Préférences → Raccourcis clavier
• La touche AltGr
Les sélections
Avec la souris :
Sélection contiguë, sélections non contiguës.
Avec le clavier :
Sélection contiguë, sélections non contiguës.

 

Jeudi 8 octobre 2015
Surfer sur internet avec le navigateur Firefox
Configuration.
La barre des Menus et les menus contractuels.
Internet et la navigation sécurisée.

 

Jeudi 15 octobre 2015
Le traitement de texte avec LibreOffice Writer.
Les menus, la barre d’outils.
Formatage et numérotation de pages ; formatage des paragraphes.

 

Jeudi 5 novembre 2015
Travailler sur un texte, sauvegarde et formats

 

Jeudi 12 novembre 2015
Les insertions d’images dans un texte, de tableaux, d’hyperlien.

 

Jeudi 19 novembre 2015
Insertion et utilisation des cadre

 

 

Jeudi 26 novembre 2015
Le tableur avec LibreOffice Calc.
Élément de l’interface
Les barres de menus, outils standard, calcul, d’état.
Formater les lignes, les colonnes, les cellules.
Remplir les cellules avec du texte ou des nombres.

 

Jeudi 3 décembre 2015
Présentation des formules
Utilisation de la fonction diagramme

 

Jeudi 10 décembre 2015
Application : Création d’un fichier Budget.

 

Les samedis du libre de 14h30 à 17h00

 

Samedi 3 octobre 2015
Présentation virtualisée des distributions Gnu/Linux :
Debian 8 – Ubuntu 14 – Linux Mint 17 – Fedore 22 – Magéia 4 – Opensuse, Handylinux.
Les interfaces (Bureaux) Gnome 3, Kde, Lxde, Mat, Unity.

 

Samedi 7 novembre 2015
Procédure d’installation d’une distribution Gnu/Linux, avec VirtualBox, et configuration.

 

Samedi 5 décembre 2015
Installation sur disque dur en simple boot (lancement) ou multi-boot (choix du

Gimp

Samedi 17 janvier 2015


L’atelier informatique de l’ULLM

Vendredi 16 janvier 2015