Archive pour août 2019

ULLM

Samedi 31 août 2019

Bonjour à toutes et à tous

La saison redémarre pour l’ULLM

La canicule n’a pas réussi à figer complètement l’activité : préparation lointaine des « journées Portes Ouvertes » à la Maison des Associations, création d’un nouveau flyer laissé à votre curiosité,

avancement de la recherche de la délocalisation de l’Association, etc..

Nous aurons prochainement l’opportunité de développer ces sujets.

Voici le programme où vous pourrez piocher comment vous mobiliser, vous investir, donner des idées et du temps. A chacun selon sa disponibilité, sa motivation, son envie de s ’engager :

 

1 – Les Journées Portes Ouvertes. Elles ont débuté ce lundi 26 et se poursuivront jusqu’à le veille

de la Journée des Associations. C’est une période bien longue qui risque d’être décevante si on en attend trop. Peu importe, nous nous montrerons à qui veut bien y regarder et ferons le bilan à la fin.

Nous sommes inscrits pour 4 permanences par semaine, les mardis et jeudis matin et les mercredis et vendredis après-midi (cf le tableau en annexe). Il y aura quelqu’un de l‘ULLM à chacune de ces permanences. Vous pouvez bien sûr venir manifester, à l’occasion, votre solidarité aux pôvre (s) ! animateur (es) !

 

2 – La « Journée des Associations ». Là aussi nous participerons, là aussi nous nous afficherons, peu importe le résultat final . Comme ce qui est dit dans le paragraphe précédent chacun décidera librement de la manière de participer à cet événement.

 

3 – La réunion générale prévue le vendredi 13 septembre à 18h à la Maison de la Vie Associative.

Elle remplace celle qui avait été reportée du 26 juin. Elle aurait pu s’intituler Assemblée Générale mais nous préférons réserver cette possibilité pour janvier 2020. (Ce n’est pas si loin)

Il y sera question d’une possible réorientation de nos activités. D’aucun appelleraient cela un « changement de logiciel ». Pour cela nous avons besoin de vos avis et d’évaluer votre adhésion.

En toute transparence !

Cette réunion nous apparaît comme un « moment incontournable ». Vous nous ferez savoir par le canal habituel quelles sont vos intentions ou possibilités de participer.

 

Calendrier des permanences à la MVA

ULLM http://www.ullm.org/

Mail ullm@netcourrier.com

La Pologne attaque le filtrage automatisé des contenus devant la CJUE

Vendredi 23 août 2019

La Pologne conteste devant la Cour de Justice de l’Union européenne la légalité de l’article 17 (anciennement article 13) de la directive droit d’auteur votée en mars 2019 par le Parlement européen. Plus précisément l’État membre considère que les obligations de filtrage automatisé, visant à « rendre indisponibles » des contenus, sont contraires à l’article 11 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. En d’autres termes, ces obligations constituent une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression et d’information, position que l’April a régulièrement défendue, avec de nombreuses autres organisations, pendant la procédure législative.

La Pologne a déposé son recours le 24 mai 2019 devant la CJUE, l’affaire C-401/19, contre le Parlement et le Conseil européen qui ont adopté le texte contesté : la directive sur le droit d’auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique (la directive 2019/790). Il a été publié au Journal officiel de l’Union européenne le 12 août. La Pologne demande à la Haute Cour de déclarer la nullité des paragraphes 4, b) et 4, c) de l’article 17, qui font peser de facto sur les intermédiaires une obligation de filtrage automatisé des contenus mis en ligne sur leurs plateformes par leurs utilisatrices et utilisateurs. À défaut, si les juges considèrent que les deux paragraphes ne peuvent être dissociés du reste de l’article, de déclarer la nullité de l’article 17 dans son intégralité.

Les arguments invoqués ont l’intelligence de contourner le sophisme habituellement invoqué par les défenseurs de la disposition, c’est-à-dire que l’article 17 n’impose dans sa lettre aucun système de filtrage automatisé ; il enjoint même les plateformes concernées à ne pas y recourir ! Pourtant, comme le rappelle le recours, les risques de mise en cause de leur responsabilité et les sanctions associées aboutiront mécaniquement à la mise en place de « mécanismes de contrôle préventif ».

« La République de Pologne affirme en particulier que

l’obligation faite aux fournisseurs de services de partage de contenus en ligne de fournir leurs meilleurs efforts pour garantir l’indisponibilité d’œuvres et autres objets protégés spécifiques pour lesquels les titulaires de droits ont fourni aux fournisseurs de services les informations pertinentes et nécessaires (article 17, paragraphe 4, sous b), de la directive 2019/790)

et l’obligation faite aux fournisseurs de services de partage de contenus en ligne de fournir leurs meilleurs efforts pour empêcher que les œuvres et autres objets protégés, pour lesquels les titulaires de droit ont présenté une notification suffisamment motivée, soient téléversés dans le futur (article 17, paragraphe 4, sous c), in fine de la directive 2019/790)

a pour conséquence – afin d’éviter la mise en cause de leur responsabilité – que les fournisseurs de services doivent procéder à une vérification automatique préalable (filtrage) des contenus partagés en ligne par les utilisateurs, ce qui implique par conséquent de mettre en place des mécanismes de contrôle préventif. De tels mécanismes mettent en cause l’essence même du droit à la liberté d’expression et à l’information et ne respectent pas l’exigence de proportionnalité et de nécessité de toute atteinte à ce droit. »

Les autres États membres, ainsi que la Commission européenne, ont à présent six semaines pour faire part de leurs éventuelles observations (article 130 du Règlement de procédure de la Cour de Justice). S’il n’y aucun espoir de voir la France, un des principaux promoteurs de la disposition, soutenir le recours de la Pologne, souhaitons que d’autres États membres apportent leur contribution en renfort de cette demande salutaire.

C’est le début d’une procédure potentiellement longue. Le chantier des transpositions en droit national suit son cours dans les différents États membres et ce recours nous invite à rester combatifs. Chantier qui devrait reprendre en France, en ce qui concerne l’article 17, dans le cadre du projet de loi de réforme de l’audiovisuel public dont la présentation est prévue d’ici fin octobre 2019 avec comme objectif son adoption début 2020 ainsi que le rapportait Next INpact. L’April restera évidement mobilisée pour lutter contre cette disposition rétrograde et liberticide.

Source april.org

« La bataille du Libre » : comment contribuer à la version internationale

Jeudi 22 août 2019

L’association Ploss-RA a lancé un campagne de financement participatif destinée à financer la version internationale du documentaire « La bataille du Libre » de Philippe Borrel « Hacking For The Commons ».

La bataille du Libre : présentation

« La bataille du Libre » (87mn) est un documentaire de Philippe Borrel. Nous vous en parlions déjà ici. Ce film a été produit par temps noir : « Que ce soit dans le domaine médical, boursier, industriel, éducatif, ou même agricole, il n’existe presque plus de secteurs d’activité ayant échappé à l’emprise du code informatique. Nous en dépendons dans tout secteur de l’activité humaine dans lequel le savoir est clef. Et nous perdons au passage toujours plus de notre autonomie puisque la plupart des logiciels auxquels nous recourons sans le savoir sont dit « propriétaires » : leur code source protégé par des brevets qui appartiennent à de grandes firmes qui en tirent une rente de plus en pus démesurée. Or le logiciel libre – lui – peut être utilisé, copié, partagé et même amélioré librement par tous. Les résistants du « Libre » y voient donc un enjeu philosophique et politique, autant qu’un choix de société, alors que les pratiques contributives et émancipatrices du « Libre » commencent à essaimer bien au delà de l’informatique pour l’intérêt général et le Commun. »

Source toolinux.com

Apéro April Marseille

Samedi 17 août 2019

Un apéro April consiste à se réunir physiquement afin de se rencontrer, de faire plus ample connaissance, d’échanger, de partager un verre et de quoi manger mais aussi de discuter sur l’actualité et les actions de l’April.

Un apéro April est ouvert à toute personne qui souhaite venir, membre de l’April ou pas. N’hésitez pas à venir nous rencontrer.

Où et quand cela se passe-t-il?

L’apéro marseillais aura lieu vendredi 6 septembre 2019 à partir de 19 h 00 dans les locaux du Foyer du peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille.

Le téléphone 06.72.24.13.22

Voir sur la carte https://www.openstreetmap.org/way/143299691

Le glou et le miam??

Nous vous invitons donc à venir nous rejoindre dans une ambiance conviviale, à partager cet apéro, chacun porte quelque chose, boissons, grignotages… et on partage. Nous prévoirons bien sûr un minimum vital.

Entrée libre et gratuite.

Vous pouvez vous inscrire rendez-vous sur le pad