Archive pour la catégorie ‘Ubuntu’

Ubuntu Web Remix, une alternative à Chrome OS, disponible en bêta

Samedi 21 novembre 2020

Si l’idée d’une machine équipée de Chrome OS vous fait de l’oeil, regardez également du côté d’Ubuntu Web Remix.

Ce tout nouveau fork de l’OS de Canonical tente justement d’offrir une alternative.

Ubuntu Web Remix

C’est précisément ce que tente de faire Rudra Saraswat, le créateur de l’interface Ubuntu Unity, au sein d’un nouveau fork officieux d’Ubuntu. Ubuntu Web Remix repose sur l’édition à support étendu 20.04 LTS (Focal Fossa).

Cette distribution accueille l’environnement de bureau GNOME en version 3.36 et permet d’installer non seulement des applications web, mais aussi des fichiers .deb traditionnels. Notons d’ailleurs que les développeurs ont conçu un outil permettant de créer des applications web afin de les encapsuler dans des fichier .wapp. Ces derniers peuvent ensuite être publiés au sein du Wapp store.

Quelques titres sont déjà proposés, comme Twitter, Facebook, Instagram, YouTube, le réseau social décentralisé Mastodon ou encore Opendesktop.

Notons également la présence d’Andbox, permettant exécuter les fichiers .apk des applications Android. À l’heure actuelle, cette dernière fonctionnalité est encore au stade d’expérimentation. Rudra Saraswat prévient alors qu’il est possible de rencontrer certains problèmes au travers du live CD.

Ubuntu Web Remix est au stade bêta. D’ailleurs, il n’existe pas encore de site dédié. Il est possible de l’essayer en récupérant le fichier iso ici ou .

Source 9to5linux

Raspberry Pi 4 et Ubuntu 20.10 : une image Desktop ARM64 sera disponible

Samedi 17 octobre 2020

On y est ! Ubuntu 20.10 sera la première version de la distribution à être proposée pour Raspberry Pi 4 dans sa déclinaison pour ordinateur de bureau (Desktop). Canonical vient de l’annoncer et organisera un live sur YouTube le 23 octobre prochain.

Canonical ne se rapproche pas que de Microsoft à travers son sous-système Linux. L’entreprise derrière la distribution Ubuntu multiplie depuis des mois les initiatives en faveur du Raspberry Pi. On a désormais droit à la publication d’une image spécifique à chaque nouvelle version, mais uniquement pour l’édition Server.

Linux Desktop sur Raspberry Pi : c’est déjà possible

Certes, il est possible d’installer manuellement une interface graphique et de l’utiliser comme un système pour PC de bureau, mais ce n’est pas exactement la même chose. C’est surtout une façon de faire en retrait avec Raspbian OS ou ce que propose par exemple Manjaro, qui met en ligne des images avec i3, KDE Plasma, Sway ou Xfce.

Nombreux sont ceux qui attendaient qu’Ubuntu fasse un choix similaire. Et si des déclarations ici ou là laissaient penser que c’était imminent, rien n’avait clairement été annoncé dans ce sens. Les dernières sorties publiques de Canonical concernaient surtout le monde de l’entreprise et la mise en place des appliances (qui n’ont pas que des avantages).

La feuille de route diffusée l’année dernière n’évoquait tout simplement pas le sujet.

Canonical confirme, une présentation sera organisée en ligne

Mais un live, qui sera organisé sur YouTube le lendemain de la sortie d’Ubuntu 20.10, le 23 octobre à 18h, vient tout changer. Il s’agit cette fois d’une annonce officielle, qui ne laisse plus place au doute :

« Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la nouvelle image Ubuntu Desktop pour Raspberry Pi. La communauté Ubuntu et Canonical sont fiers d’annoncer que la nouvelle version 20.10 de la distribution apportera l’expérience Ubuntu Desktop complète aux Raspberry Pi 4 de 4 et 8 Go. »

On note que les modèles de 1 et 2 Go semblent exclus, pour des raisons évidentes de confort sur un système complet avec interface graphique, selon la quantité de mémoire disponible. Reste à savoir si l’installation sera tout de même possible. Il y a de grandes chances que ce soit le cas, peut-être avec des avertissement sur les limites d’un tel choix.

Il faudra également se pencher sur la question de l’accélération graphique de l’interface, des scènes 3D ou du contenu vidéo. C’est souvent ce qui pêche sur le Raspberry Pi 4 utilisé comme une machine classique. Des optimisations spécifiques auront-elles été mises en œuvre ? On le découvrira d’ici un peu moins de deux semaines.

Source inpact-hardware.com

Ubuntu 20.10 : la version bêta est disponible

Mardi 6 octobre 2020

La prochaine grande révision du système d’exploitation Ubuntu de Canonical arrive fin octobre. La première version bêta a été livrée ce week-end. Quoi de neuf ?

Ubuntu 20.10 Beta : les nouveautés

Ne vous attendez pas à des changements en cascade. La version 20.10, baptisée Groovy Gorilla (Gorille sensationnel), est une simple mise à niveau du système d’exploitation.

La distribution devrait reposer sur le noyau Linux 5.8, avec, outre de nouveaux pilotes exFAT, un support amélioré de l’architecture AMD Renoir et de la connectivité Thunderbolt 4 (sur les machines ARM). On notera également la possibilité de s’identifier grâce à son empreinte digitale.

L’environnement GNOME 3.38 apporte son lot de nouveautés, dont la possibilité de réarranger les icônes dans la grille d’applications et un bouton « redémarrer » dans les options. Les ordinateurs portables pourront devenir un hotspot Wi-Fi grâce à un code QR à photographier.

La plupart des applications courantes sont mises à jour avec les dernières versions, dont LibreOffice 7.0, Thunderbird 78 (avec support OpenPGP) et Firefox 81. Le navigateur offre d’ailleurs (enfin) une plus grande précision dans le défilement des pages sous Linux

Les notes de publication se trouvent sur le site de Canonical (en anglais), mais ne sont pas encore tout à fait complètes.

Quand sort Ubuntu 20.10 ?

Ubuntu 20.10 Groovy Gorilla devrait sortir le 22 octobre 2020. La version candidate est attendue le 15 octobre prochain. La distribution bénéficiera d’unsupport de 9 mois, jusqu’en juillet 2021. Pour un support de long terme (LTS), il faut encore se reporter à Ubuntu 20.04.

Où trouver Ubuntu 20.10 Beta

Il est possible de télécharger Ubuntu 20.10 Beta gratuitement depuis le site officiel de la distribution, en version desktop (ordinateur de bureau) ou serveur, en 64 bits uniquement. Toutes les versions sont accessibles ici.

Source toolinux.com

Ubuntu 20.04.1 est disponible en téléchargement

Vendredi 21 août 2020

Canonical a récemment publié une nouvelle version de son système d’exploitation, Ubuntu 20.04.1 LTS. Nous sommes devant la première grande maintenance de la branche 20.04 avec à la clé de nombreuses corrections de bugs.

Ubuntu 20.04.1 LTS est disponible en téléchargement depuis quelques jours maintenant. Canonical apporte de nombreuses améliorations à commencer par un nouveau support d’installation. En clair si le PC fonctionne sous Windows ou une ancienne version d’Ubuntu l’image ISOproposera directement l’installation de la version 20.04.1 LTS.

A ce sujet Canonical précise que les utilisateurs d’Ubuntu 18.04 LTS se verront bientôt proposer une mise à niveau automatique vers 20.04.1 LTS. Elle sera disponible au travers du gestionnaire de mise à jour. A noter que les grandes déclinaisons profitent également de cette première maintenance. Il est ainsi possible de télécharger

Kubuntu 20.04.1 LTS

Ubuntu Budgie 20.04.1 LTS

Ubuntu MATE 20.04.1 LTS

Lubuntu 20.04.1 LTS

Ubuntu Kylin 20.04.1 LTS

Ubuntu Studio 20.04.1 LTS

Xubuntu 20.04.1 LTS

Ubuntu 20.04.1 LTS, quoi de neuf ?

Canonical déploie un grand nombre de corrections, changements et amélioration. Tous les détails sont disponible sur cette page.

Nous pouvons souligner un travail autour du gestionnaire de mise à jour afin d’améliorer de manière générale l’expérience. Plusieurs correctifs sont déployés dont l’un corrige un bug de plantage lors d’une mises à jour instantanée.

Ubuntu 20.04.1 LTS prend également en charge les nouveaux pilotes « serveur » de NVIDIA et les puces Intel Tiger Lake. Des correctifs de microcode supplémentaires destinés aux processeurs Skylakesont aussi de la partie.

A tout ceci s’ajoute des nouveautés concernant certaines applications préchargées. Cela comprend la suite bureautique LibreOffice. Enfin des correctifs visent Thunderbird, Mesa, Firefox et Pulse audio. Dans l’ensemble distribution Linux gagne en qualité, stabilité et performance.

Source ginjfo.com

Ubuntu 18.04.4 LTS : le support du Wi-Fi 6 est intégré

Samedi 22 février 2020

Canonical vient d’annoncer la 4e grande révision de la distribution Ubuntu Linux 18.04 LTS. Outre les corrections sécuritaires, de nombreuses améliorations concernent le matériel.

Quoi de neuf dans Ubuntu 18.04.4 ?

Ubuntu 18.04.4 LTS peaufine le support de nombreuses configurations matérielles (notamment les puces graphiques AMD et les composants IBM).

Citons, en bref :

Arrivée du noyau Linux 5.3
Support du Wi-Fi 6 (802.11 ax)
Support du passage au système de fichiers BTRFS
OpenSSL 1.1.1 (LTS)
OpenJDK 11 par défaut

Au niveau de la sécurité du système Linux, des failles ont été corrigées dans de très nombreux éléments du système par des mises à niveau : sudo, systemd, MariaDB, Yubico PIV et le noyau Linux.

Comment mettre à jour

Pour effectuer la mise à jour vers Ubuntu 18.04.4, suivez le guide.

Source toolinux.com

 

Comment installer le terminal Ubuntu sur Windows 10

Mardi 23 juillet 2019

Canonical vient de publier un tutoriel d’assistance à destination de ceux qui souhaitent bénéficier du fabuleux terminal Ubuntu, disponible gratuitement pour Windows 10. Mode d’emploi.

Comme tout utilisateur de Linux qui se respecte, vous savez que le terminal est l’endroit par excellence où la magie opère. Qu’on parle de gestion de fichiers, de développement d’administration à distance, des milliers de tâches sont disponibles depuis le terminal Ubuntu.

Ces fonctions, on les retrouve désormais dans le terminal Ubuntu de Windows 10. Quelques exemples :

gestion de paquetages (packages), de mises à jour et de la sécurité ;
Bash, Z-Shell, Korn et d’autres environnements shell sans machine virtuelle ou dual boot ;
exécution d’outils natifs comme SSH, git, apt, dpkg depuis un ordinateur Windows.

Installer Ubuntu Terminal sur Windows 10

Vous devez disposer de Windows 10 avec la mise à jour « Windows 10 Fall Creator update » (octobre 2017), car elle inclut le fameux Windows Subsystem for Linux nécessaire pour faire tourner le terminal Ubuntu. Depuis le Microsoft Store, cherchez le terme Ubuntu et, dès que vous avez trouvé l’application, cliquez sur Installer.

Voilà. Ubuntu peut être lancé comme n’importe quelle autre application Windows 10 depuis le menu d’applications. La première exécution est la plus longue, à cause de la phase d’initialisation et d’installation. Vous devrez simplement définir un nom d’utilisateur et un mot de passe propres à Ubuntu.

Consultez le tutoriel depuis le site officiel de Canonical.

Source toolinux.com

Ubuntu revient en partie sur son passage forcé au tout 64 bits

Samedi 29 juin 2019

La récente décision de Canonical de se passer de moutures 32 bits pour Ubuntu 19.10 et les versions ultérieures crée plus de remous que prévu. Valve prévoit de couper le support de la distribution pour Steam alors que Wine est bien embêté.

La semaine dernière, Canonical annonçait l’inévitable : dès la prochaine version d’Ubuntu, attendue comme d’habitude pour octobre, le système ne sera plus disponible qu’en 64 bits. Cette décision rejaillit tant sur les variantes officielles (Kubuntu, Xubuntu, etc.) que les distributions dérivées, dont Mint. Elle entraine donc de nombreux systèmes dans son sillage.

Elle était cependant prévisible, car le matériel purement 32 bits est devenu très rare et des plateformes importantes ont déjà fait le grand saut ou s’y préparent activement (macOS par exemple). Les avantages sont nombreux en termes de sécurité, de performances et surtout de maintenance, puisque de nombreux paquets ne nécessitent alors plus d’entretien.

Pourtant, ce sont bien ces paquets dont dépendent certaines applications, et pas des moindres.

Source nextinpact.com

Une entrée en bourse est toujours prévue pour Canonical (Ubuntu)

Dimanche 5 mai 2019

Si le chiffre d’affaires de Canonical est dopé par l’IoT et le cloud, la distribution Ubuntu Linux de bureau génère des revenus de plus en plus importants. D’ailleurs, l’IPO est toujours sur la table pour Shuttleworth.

Mark Shuttleworth, fondateur d’Ubuntu et PDG de Canonical, s’est laissé aller à quelques confidences dans le cadre de l’Open Infrastructure Summit qui s’est tenu à Denver en début de semaine.

Selon des propos rapportés par ZDNet : « Nous voyons un grand nombre d’entreprises souscrire à des offres de support de Linux pour le bureau, notamment auprès des ingénieurs en intelligence artificielle. (…) D’ailleurs, nous voyons émerger une forte demande en support commercial de l’édition desktop d’Ubuntu. »

Qu’est-ce qui a fondamentalement changé ? Pour Shuttleworth, l’intérêt pour le support desktop « existait déjà, mais de manière plus officieuse, auprès des développeurs » : « On était davantage dans des déploiements de type ’don’t ask don’t tell’ (sous le manteau), mais aujourd’hui, ce sont les équipes IA qui réclament ce support et le sujet est pris plus au sérieux. »

Cloud et IoT tiennent les cordons de la bourse

Par rapport au cloud et à l’IoT, le desktop Linux ne rapporte pas des sommes importantes, mais cela ne signifie pas non plus que ces revenus sont négligeables. D’ailleurs, la bourse est toujours sur la feuille de route du patron, même s’il n’y a pas encore de date fixée.

Les objectifs sont pourtant clairement dessinés… et de plus en plus plausibles : « Plus de 200 millions de revenus (Ndlr : en dollars US), une croissance franche et l’alignement des planètes autour du cloud et de l’IoT. » Le cloud répond déjà franchement à ces critères : « 2 tiers des clouds publiques utilisent Ubuntu Linux. Bien sûr, ce peut être sur Azure, chez Google, chez Amazon, mais peu importe, c’est Ubuntu qui est à la manœuvre dans tous les cas. »

Source toolinux.com

Ubuntu 19.04 cache l’essentiel de ses nouveautés sous le capot

Vendredi 19 avril 2019

La bêta publique d’Ubuntu 19.04 est disponible depuis quelques jours maintenant. Elle n’offre pas un grand nombre de nouvelles fonctions, mais se distingue par une série d’optimisations visibles, particulièrement en cas de ressources limitées. Le système ne gardera toutefois pas longtemps ces améliorations pour lui seul.

Comme toujours en avril, une nouvelle version d’Ubuntu se prépare. Nommée Disco Dingo, la 19.04 proposera une évolution très en douceur de la distribution GNU/Linux, dans la lignée de la précédente.

Comme nous allons le voir en effet, l’essentiel du travail des développeurs a consisté à intégrer des nouveautés provenant de composants tiers mais majeurs, en particulier le noyau Linux 5.0 et GNOME 3.32 (avec son Shell). Ce qui fait également d’Ubuntu 19.04 une version intéressante sur un plan technique, l’équipe ayant travaillé les performances du système.

Avec de vrais résultats à la clé.

Télécharger la bêta d’Ubuntu 19.04

Source nextinpact.com

Ubuntu Linux : mettre à jour son système en 2 minutes !

Lundi 18 mars 2019

 

Ce tutoriel vous explique comment mettre à jour Ubuntu Linux en mettant à jour tous les paquets installés sur votre système. Deux méthodes vous sont proposées : avec le Terminal ou avec le Gestionnaire de mises à jour.

Pour rappel, un paquet est une archive contenant les fichiers nécessaires à l’installation d’un logiciel sur Ubuntu Linux. Pour faire simple, un paquet = un logiciel.

Mettre à jour ses paquets, c’est donc mettre à jour tous ses logiciels ainsi que leurs dépendances (un paquet nécessite souvent la présence d’un ou plusieurs autres paquets pour fonctionner). Pour plus d’informations : Télécharger et installer des logiciels sur Ubuntu Linux.

Vous allez voir qu’il est BEAUCOUP de plus simple de mettre jour son système avec Ubuntu qu’avec Windows, c’est le moins que l’on puisse dire !

Méthode n°1 : avec le Terminal

  1. Ouvrez le Terminal
  2. Mettez à jour la liste des paquets :
sudo apt update

Dans la capture ci-dessous, on voit que 263 paquets peuvent être mis à jour.

Affichez les paquets pour lesquels une mise à jour est disponible

apt list --upgradable

Mettez à jour les paquets installés sur le système avec au choix :

sudo apt upgrade

upgrade : les paquets seront remplacés par des versions plus récentes, mais sans qu’aucun autre paquet ne soit ajouté ou suprimé. Par exemple, une nouvelle version se Firefox sera installée avec apt upgrade.

sudo apt full-upgrade

full-upgrade : même chose que apt upgrade, mais supprime des paquets si cela est nécessaire pour installer les nouvelles versions des paquets.

 supprimez tous les paquets devenus obsolètes et qui ne sont plus nécessaires :

sudo apt autoremove

 supprimez le cache des paquets qui ne peuvent plus être télécharger :

sudo apt autoclean

Et voilà, votre Ubuntu est à jour ! Tous les paquets du système ont été mis à jour.

Source lecrabeinfo.net