Archive pour 3 juillet 2020

Visioconférence simple et sécurisée, notre nouveau service Chapril

Vendredi 3 juillet 2020

 

https://visio.chapril.org/

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le Chapril compte un nouveau service libre en ligne et accessibles à tout le monde :

Le service visio.chapril.org propose une solution de visioconférence simple et sécurisée. Rien à installer, tout se passe dans votre navigateur. Pas de réglage à faire, le son est parfait par défaut. Anonyme, pas de besoin de compte. Chiffré, votre intimité numérique est préservée. Ouvert à tout le monde, invitez qui vous voulez, quand vous voulez. Un lien web, vous cliquez, on vous voit, vous pouvez parler. Le service s’appuie sur le logiciel libre Jitsi Meet.

Bravo et merci à François Poulain et Christian Momon pour ce nouveau service. Si vous aussi voulez déployer et animer un service Chapril, rejoignez-nous sur la liste de discussion chapril@april.org.

Pour rappel, le Chapril est une plateforme de l’April qui met à disposition de tout le monde des services libres en ligne. Ouvert en 2018, le Chapril se fait en tant que membre du projet CHATONS (Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires) lancé par Framasoft.

Venez découvrir tous les services du Chapril :

Source april.org

Linux Mint 20 disponible : pas de snap, 64 bits

Vendredi 3 juillet 2020

Contrairement à Ubuntu, dont elle reste un dérivé, la populaire distribution Linux Mint a choisi de se passer du format snap. Une question de sécurité, mais aussi une volonté d’indépendance par rapport à Canonical.

C’est quoi, Linux Mint ?

Linux Mint figure aujourd’hui parmi les distributions Linux les plus populaires du monde. Le SE est créé à partir d’Ubuntu – dont la propre base reste Debian -. Il se veut moderne, élégant et capable de rivaliser avec les autres grands OS du marché que sont Windows, macOS X et, désormais, ChromeOS.

Linux Mint 20 disponible

La distribution Linux Mint 20 (nom de code Ulyana) est prête. Les éditions MATE, Cinnamon et Xfce ont été publiées ces derniers jours et sont accessibles en téléchargement.

64 bits…. uniquement

La surprise vient du retrait des éditions 32 bits au profit des 64 bits, mais elle s’explique : Canonical a en effet décidé de ne plus prendre en charge l’architecture 32 bits des versions 19.10 et 20.04 d’Ubuntu et Mint n’avait d’autre choix que de suivre le mouvement, puisque la distribution est dérivée d’Ubuntu.

Les nouveautés de Mint 20

Linux Mint 20 embarque plusieurs nouveautés, dont voici un aperçu :

Prise en charge optimisée de NVIDIA Optimus ;
Warpinator, une nouvelle implémentation de Giver pour le partage des fichiers ;
Améliorations esthétiques dans la « Tray » de la barre des tâches ;
L’environnement de bureau Cinnamon 4.6 ;
Améliorations dans les XApps (Xed, Xviewer, Xreader) ;
Des révisions dans le thème Mint-Y par défaut (notamment au niveau des couleurs).

La liste complète se trouve sur cette page.

Snap, c’est terminé

Linux Mint suit les cycles de mise à jour d’Ubuntu LTS. Or, elle se passera du format de fichiers snap, comme l’annonce de mai l’a clairement indiqué :

« J’ai l’honneur de vous confirmer que Linux Mint, comme les éditions précédentes, ne comportera aucun snap et/ou snapd installés d’origine. » – Clément Lefèbvre

Pour rappel, comme AppImage et Flatpak, Snap permet d’installer et mettre à jour plus simplement des applications Linux de manière transversale sur plusieurs distributions. Le format snap intègre à la fois l’application et les bibliothèques nécessaires, dans un seul paquet.

Ce qui est reproché à Snap

Pour les concepteurs de Linux Mint, le Snap Store écrase une partie de la base APT de la distribution. C’est donc un grand « non » qui a été annoncé en mai dernier : pas question de permettre à Chromium de s’installer dans le dos des utilisateurs, sans leur consentement, créant ainsi une « porte dérobée » dans le système d’exploitation en le connectant à l’Ubuntu Store.

Linux Mint->https://blog.linuxmint.com/?p=3906

« Les applications de ce store ne peuvent pas être auditées, épinglées ou corrigées. Vous avez autant de contrôle sur ces fichiers qu’avec un système propriétaire, c’est-à-dire… aucun contrôle. Il s’accorde les droits root et s’installe sans vous le demander. »

Conséquence : dans Linux Mint 20, APT empêche snapd d’être installé.

Source toolinux.com