Archive pour le mot-clef ‘Windows 10’

Quelle est la part de marché de Linux en 2021 ?

Mardi 3 août 2021

Linux occupe aujourd’hui 2,38% du marché des systèmes d’exploitation de bureau. Android continue de dominer le mobile, mais pas les tablettes.

Nous savons, grâce à Statcounter, quels sont les systèmes d’exploitation les plus répandus, à la fois sur les ordinateurs, les mobiles et les tablettes. Voici les derniers chiffres (juillet 2021).

Sur ordinateur

Windows continue de dominer le marché mondial avec 72,97% des ordinateurs de bureau ou portables. C’est un net recul annuel : en 2019, le système d’exploitation de Microsoft était crédité de 77,68%. Son plus proche concurrent s’appelle macOS et 15,4% de parts de marché. C’est là aussi moins bien que les 17,76% de 2019.

Quelle est la part de marché de Linux ?

Linux occupe la 3e place avec 2,38 %, une belle progression par rapport au même mois en 2019, où Linux était crédité de 1,69%.

Et ChromeOS ?

ChromeOS occupe aujourd’hui 1,21% du gâteau, contre 0,8% l’an dernier.

Quelles versions des OS ?

Windows 10 est le système d’exploitation le plus utilisé (78,43%)) devant Windows 7 (16,03%) pour Microsoft. Chez Apple, macOS Catalina culmine à 77,21%, loin devant Mojave 7,85% et High Sierra (2,71%).

Pour Linux, le détail des distributions n’est pas fourni par StatsCounter.

Sur le mobile

Android est le premier système d’exploitation mobile sur mobile : il est crédité de 72,18% des terminaux en circulation, devant iOS à 26,96%. KaiOS compte pour 0,19%.

Quant aux versions d’Android, elles avancent toujours en ordre très dispersé : 20,94% pour Android 11, 34,17% pour Android 10, 16,48% pour Android 9 et encore 8,79% pour Android 8.1. Android 6 compte encore pour 4,39% et 7.0 Nougat pour 4,1%, preuve que les efforts de Google auprès des constructeurs ne sont pas vraiment suivis : près de 35% des terminaux Android tournent en effet sur une version datée du système d’exploitation mobile.

Sur tablette

Pour les tablettes, Android a rejoint la 2e place, avec un score moins élevé que sur smartphone : 44,74%. iOS et iPadOS cumulés font 55,18% du marché. Sur ce segment, Windows occupe 0,05% et Linux 0,02%. On remarque la présence de BlackBerry OS (dont la seule tablette aura été le Playbook) à 0,01%.

Source toolinux.com

Des exploits Linux et Windows utilisant la faille Spectre découverts

Mercredi 3 mars 2021

Après avoir fait trembler la planète IT en 2018, la faille Spectre refait parler d’elle. Deux exploits Linux et Windows mal camouflés dans un outil de test d’intrusion met potentiellement à risque les systèmes utilisant d’anciens processeurs non corrigés.

La faille Spectre découverte en janvier 2018 avait affecté un très grand nombre de processeurs Intel, AMD, ARM mais également Oracle et IBM. (crédit : D.R.)

 

L’ombre de Spectre plane. Après avoir semé la panique chez les fabricants de puces tout au long du premier semestre 2018, cette vulnérabilité refait parler d’elle. Un chercheur français en sécurité, Julien Voisin, raconte dans un billet de blog avoir découvert deux exploits de Spectre. Une nouvelle qui n’est pas à prendre à la légère quand on sait qu’à l’origine, cette faille est liée à une erreur de conception au sein de la mémoire protégée du noyau (kernel) permettant un accès malveillant à des données en mémoire tampon. Si les fabricants et designers de puces (Intel, AMD, ARM, Oracle, IBM…) ont depuis palier la situation en mettant à jour leurs puces, les plus anciennes (à partir de 1995) dont les correctifs n’ont pas été appliqués, sont à risque.

Les deux exploits Spectre révélés par Julien Voisin sont loin d’être cachés dans les tréfonds du dark web, mais au contraire répertoriés dans la base de données de la plateforme d’analyse de malware VirusTotal. Le chercheur en sécurité indique avoir testé avec succès cet exploit sur un système Fedora permettant de vider le contenu de /etc/shadow, un fichier Linux qui stocke les informations de comptes utilisateurs du système d’exploitation. Outre Linux, un exploit pour Windows a aussi été trouvé.

Des exploits logés dans un outil de pen test d’Immunity

Alors comment un tel exploit a pu se retrouver dans une base de données d’un éditeur de sécurité en accès libre ? D’après HackerNews, cet exploit serait en fait utilisé en tant que module intégré à l’outil de test de pénétration Canvas, développé par Immunity. Dans un tweet, l’ancien CEO de cette société rachetée en 2019 par Cyxtera Technologies, Dave Aitel, laisse d’ailleurs présumer que la découverte de Julien Voisin est bien liée au module Canvas Spectre. Les liens vers ces deux exploits ont été téléchargés le mois dernier dans la base de VirusTotal, englobés dans le fichier d’installation 7.26 pour Windows et Linux de Canvas d’Immunity. Comme quoi le remède peut parfois être plus néfaste que le mal lui même…

Source lemondeinformatique.fr

Quelle est la part de marché de Linux sur le bureau ? Et sur mobile ?

Mercredi 13 janvier 2021

Linux occupe aujourd’hui 2,35% du marché des systèmes d’exploitation de bureau, selon les chiffres de décembre 2020. Android continue de dominer le mobile.

Les analyses sont tombées la fin de l’année 2020. Nous savons, grâce à Net Marketshare, quels sont les systèmes d’exploitation les plus répandus, à la fois sur les ordinateurs, les mobiles et les tablettes.

Sur ordinateur

Windows continue de dominer le marché mondial avec 87,56% des ordinateurs de bureau ou portables. C’est un léger recul annuel : en 2019, le système d’exploitation de Microsoft était crédité de 88,70%.

Son plus proche concurrent s’appelle macOS et 9,54% de parts de marché. C’est mieux que les 9,15% de décembre 2019.

Linux occupe la 3e place avec 2,35 %, une belle progression par rapport au même mois en 2019, où Linux était crédité de 1,51%.

ChromeOS occupe aujourd’hui 0,41% du gâteau et BSD continue d’être utilisé par 0,01 % de la population (en usage « desktop »).

Quelles versions des OS ?

Windows 10 est le système d’exploitation le plus utilisé (57,85% contre 53,36% il y a un an) devant Windows 7 (24,79% contre 29,57% en 2019). macOS 10.15 culmine à 4,18, juste devant Windows 8.1 avec 3,11%. Le terme générique Linux (qui n’est pourtant pas une « version ») apparaît avec 1,28%, mais Ubuntu peut compter sur 1,04% de parts de marché.

Sur le mobile

Android est le premier système d’exploitation mobile sur mobile : il est crédité de 71,24% des terminaux en circulation, devant iOS à 28,26%. On trouve Linux à 0,05%, devant Series 40 de Nokia à 0,03%. Les systèmes Windows Phone et RIM (BlackBerry OS) continuent de faire de la figuration après leur abandon : 0,01%.

Quant aux versions d’Android, elles avancent toujours en ordre très dispersé (et fragmenté). Android 9 domine : l’OS équipe 22,90% des terminaux, devant Android 10 à 15,26%. iOS 13.3 est juste derrière (8,97%).

Sur tablette

Pour les tablettes, Android a rejoint la 2e place, avec un score moins élevé que sur smartphone : 47,42%. iOS et iPadOS cumulés font 52,58% du marché. Pour rappel, iPadOS est le nom donné à iOS pour l’iPad depuis le 24 septembre 2019.

Note : le rapport publié sur Toolinux a été mis à jour le 13 janvier sur base des statistiques mondiales de NetMarketShare.

Source toolinux.com

Comment installer le terminal Ubuntu sur Windows 10

Mardi 23 juillet 2019

Canonical vient de publier un tutoriel d’assistance à destination de ceux qui souhaitent bénéficier du fabuleux terminal Ubuntu, disponible gratuitement pour Windows 10. Mode d’emploi.

Comme tout utilisateur de Linux qui se respecte, vous savez que le terminal est l’endroit par excellence où la magie opère. Qu’on parle de gestion de fichiers, de développement d’administration à distance, des milliers de tâches sont disponibles depuis le terminal Ubuntu.

Ces fonctions, on les retrouve désormais dans le terminal Ubuntu de Windows 10. Quelques exemples :

gestion de paquetages (packages), de mises à jour et de la sécurité ;
Bash, Z-Shell, Korn et d’autres environnements shell sans machine virtuelle ou dual boot ;
exécution d’outils natifs comme SSH, git, apt, dpkg depuis un ordinateur Windows.

Installer Ubuntu Terminal sur Windows 10

Vous devez disposer de Windows 10 avec la mise à jour « Windows 10 Fall Creator update » (octobre 2017), car elle inclut le fameux Windows Subsystem for Linux nécessaire pour faire tourner le terminal Ubuntu. Depuis le Microsoft Store, cherchez le terme Ubuntu et, dès que vous avez trouvé l’application, cliquez sur Installer.

Voilà. Ubuntu peut être lancé comme n’importe quelle autre application Windows 10 depuis le menu d’applications. La première exécution est la plus longue, à cause de la phase d’initialisation et d’installation. Vous devrez simplement définir un nom d’utilisateur et un mot de passe propres à Ubuntu.

Consultez le tutoriel depuis le site officiel de Canonical.

Source toolinux.com

Le noyau Linux directement intégré à Windows 10

Mercredi 8 mai 2019

L’ouverture à l’open source se poursuit chez Microsoft. Dans le cadre de sa conférence Build 2019, l’éditeur annonce l’intégration d’un noyau complet Linux au sein de Windows 10.

Jusqu’ici, il fallait installer une couche Linux à Windows par le biais de l’émulation. Désormais, Microsoft rend l’opération à la fois plus simple et plus fluide grâce à l’intégration directe au noyau au coeur de son propre système d’exploitation Windows 10.

La nouveauté porte un nom, c’est « Windows Subsystem for Linux 2 » (WSL2). La solution pourra être mise à jour directement via Windows Update, comme le reste des éléments du système d’exploitation.

Résultat ? Les opérations sont bien plus rapides. Des commandes comme git clone, npm install, apt update et apt upgrade peuvent être jusqu’à 20 fois plus rapides.

Les premières démos seront possibles le mois prochain pour les utilisateurs de Windows 10. Les premières versions de WSL2 seront proposées via le programme Windows Insider dès la fin du mois de juin, selon Craig Loewen, Program Manager de Windows Developer Platform.

Source toolinux.com