Archive pour le mot-clef ‘Mozilla’

Ce qu’il faut savoir sur la fin du support FTP dans Firefox

Lundi 19 avril 2021

L’an dernier, l’équipe chargée du développement de la plateforme Firefox a décidé la suppression du support FTP intégré au navigateur. Le support natif du protocole s’arrêtera cet été. On vous guide pour vous y préparer.

C’est quoi FTP ?

Le FTP (File Transfer Protocol) est un protocole de communication destiné au transfert et au partage de fichiers sur un réseau TCP/IP.

Quand s’arrête le support FTP dans Firefox ?

Le support de FTP s’arrêtera à la sortie de la version finale Firefox 90 en juillet 2021. L’option browserSettings.ftpProtocolEnabled deviendra « read-only » (lecture uniquement).

Comment utiliser FTP dans Firefox à présent ?

Le FTP a été ajouté à la liste des protocoles compatibles avec les extensions de navigateur. Il est donc possible de recourir à une extension Firefox pour accéder aux liens ftp (ftp://). Le sujet est notamment présent sur les forums de discussion.

Source : mozilla

Plongée dans Proton, la nouvelle interface en préparation de Firefox

Lundi 19 avril 2021

Mozilla travaille sur une nouvelle interface pour son navigateur : Proton. Elle doit lui apporter une modernisation bienvenue, dans la veine du « less is more ». L’approche se veut ainsi minimaliste, de nombreux éléments participant à cet effet. Les onglets, en revanche, ne sont pas du goût de tout le monde.

Dans la guerre des navigateurs, l’interface joue désormais un rôle presque aussi grand que les performances et les fonctionnalités. « Interface » est d’ailleurs ici un mot valise, qui mélange tant l’interface utilisateur (UI) que l’expérience utilisateur (UX). C’est dans cette discipline que plonge Mozilla, guettant de près la réponse à ses tests.

Proton est le nom du projet, qui vise à moderniser l’interface de Firefox pour en changer la perception par les utilisateurs. Car pour une partie du public, peu importe les performances – les concurrents tiennent presque tous dans un mouchoir de poche – si l’apparence du produit fait « vieillotte ».

D’autant que les fonctions proposées ne font pas toujours la différence tant il existe un énorme tronc commun entre les navigateurs, qu’aucun n’aurait l’idée de changer. L’interface est donc un terrain de différenciation qui participe au « plaisir » de l’utilisation. De quoi pousser Mozilla a intervenir, Firefox n’ayant guère changé depuis l’arrivée de Photon avec Quantum. Près de quatre ans sans réelle nouveauté visible, une éternité en informatique.

Source nextinpact.com

Mozilla commencera à désactiver le FTP à partir de lundi

Samedi 17 avril 2021

Après avoir désactivé le support du FTP dans sa version 88, le code sera complétement supprimé dans Firefox 90.

La prise en charge des liens FTP à partir de Firefox sera bientôt transférée à d’autres applications, car Mozilla va supprimer l’implémentation FTP de Firefox.

Il y a un an, Mozilla a annoncé son intention de désactiver prochainement la prise en charge du FTP, mais la fondation a également indiqué que cette évolution serait retardée en fonction de l’évolution de la pandémie.

En février, le FTP a été désactivé dans les versions Nightly de Firefox et il l’est actuellement aussi dans les versions Beta. Pour la version générale, FTP sera désactivé à partir de Firefox 88, qui sort le 19 avril.

Le FTP totalement supprimé à partir de Firefox 90

A ce stade, lorsque Firefox rencontrera un lien FTP, il tentera de le transmettre à une application externe. « Dans la plupart des cas où une extension peut passer « FTP », comme les filtres pour proxy ou webRequest, cela ne devrait pas entraîner d’erreur, mais les API de Firefox ne traiteront plus les requêtes de ce type », écrit Caitlin Neiman, responsable de la communauté des modules de Mozilla, dans un billet de blog.

« Pour compenser cette suppression, FTP a été ajouté à la liste des gestionnaires de protocole pris en charge pour les extensions de navigateur. Cela signifie que les extensions pourront inviter les utilisateurs à lancer une application tierce pour traiter certains liens FTP. »

Deux cycles de publication plus tard, à la fin du mois de juin, l’implémentation FTP de Firefox 90 sera totalement supprimée. Cela aura également un impact sur Firefox sur Android. « FTP est un protocole non sécurisé et il n’y a aucune raison de le préférer à HTTPS pour télécharger des ressources », affirmait l’année dernière Michal Novotny, ingénieur logiciel chez Mozilla. « De plus, une partie du code FTP est très ancienne, peu sûre et difficile à maintenir et nous y avons trouvé de nombreux bugs de sécurité par le passé. »

Source : zdnet.com

Synthèse vocale libre : Mozilla et NVIDIA relancent le projet Common Voice

Mardi 13 avril 2021

Common Voice, lancé par Mozilla en 2017, vise à développer une solution de reconnaissance vocale libre. La technologie évolue de manière spectaculaire et intéresse de nouveaux acteurs. NVIDIA a choisi d’investir 1,26 million d’euros dans le projet.

C’est quoi Common Voice ?

Common Voice de Mozilla est une initiative open source visant à démocratiser et à diversifier le développement de la technologie vocale. Lancé en 2017, le projet permet à quiconque de faire don de sa voix à une base de données gratuite et publique que les entreprises, les chercheurs et les développeurs peuvent utiliser pour former des applications, des produits et des services basés sur la voix.

Aujourd’hui, Common Voice représente le plus grand ensemble de données vocales multilingues du domaine public au monde, avec plus de 9.000 heures de données vocales dans 60 langues différentes, y compris des langues très répandues et d’autres moins utilisées comme le gallois et le kinyarwanda, qui est parlé au Rwanda. Plus de 164.000 personnes dans le monde ont contribué au projet jusqu’à présent.

La synthèse vocale, enjeu d’avenir

Selon plusieurs études, au cours de la prochaine décennie, la synthèse vocale devrait devenir le principal moyen d’interaction avec les appareils, qu’il s’agisse d’ordinateurs portables, de téléphones, d’assistants numériques ou de même de kiosques.

Problème identifié par Mozilla : les appareils à reconnaissance vocale d’aujourd’hui sont « inaccessibles à une grande partie de l’humanité car ils ne peuvent pas comprendre de vastes pans de langues, d’accents et de modes d’expression du monde entier« . Sans oublier que la plupart des données vocales actuellement utilisées pour entraîner les algorithmes d’apprentissage automatique sont détenues par une poignée de grandes entreprises, dont Apple, Microsoft et Google.

« Le langage est une partie importante de notre identité et les gens, et non les entreprises à but lucratif, sont les gardiens légitimes de la façon dont le langage apparaît dans nos vies numériques. En facilitant le don de données vocales, Common Voice permet aux gens de jouer un rôle direct dans la création de technologies qui aident l’humanité au lieu de lui nuire. » – Mark Surman, directeur exécutif de la Fondation.

Mozilla et NVIDIA autour de Common Voice

Voilà pourquoi Mozilla doit ranimer son projet Common Voice et a choisi de s’associer à NVIDIA, qui investit 1,5 million de dollars. Cet investissement permettra d’ »accélérer la croissance de l’ensemble des données de Common Voice, d’engager plus de communautés et de bénévoles dans le projet, mais aussi de soutenir l’embauche de nouveaux collaborateurs » au sein de l’entité.

« La demande en IA conversationnelle est croissante, avec des chatbots et des assistants virtuels qui ont un impact sur presque tous les secteurs. Avec les grands ensembles de données ouvertes de Common Voice, nous sommes capables de développer des modèles pré-entraînés et de les proposer gratuitement à la communauté. » – Kari Briski, senior director de NVIDIA

Ce qui change

Pour soutenir l’expansion, Common Voice fonctionnera désormais sous l’égide de la Fondation Mozilla dans le cadre de ses initiatives. Objectif fixé par NVIDIA et la Fondation : faire de Common Voice un « pionnier du don de données et un outil efficace que le public peut utiliser pour façonner l’avenir de la technologie » de manière éthique.

Comment conntribuer à Common Voice ?

Vous pouvez participer au projet en rejoignant la partie contributive du site web de Common Voice. Les informations du profil permettent d’améliorer la qualité des données audio et la précision de la reconnaissance vocale. Ces informations personnelles – démographiques notamment – restent toutefois anonymes.

Source toolinux.com

Mozilla ajoute de nouvelles fonctionnalités à son offre de VPN

Jeudi 1 avril 2021

L’éditeur de Firefox, Mozilla, vient d’ajouter de nouvelles fonctionnalités pour son VPN, qui pourrait bientôt être disponible en France.

Mozilla, l’éditeur du navigateur Firefox, vient de lancer deux nouvelles fonctionnalités pour enrichir son offre de réseau privé virtuel (VPN).

Lancée l’année dernière au tarif mensuel de 5 dollars, cette offre n’est pour l’heure disponible qu’aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Nouvelle-Zélande, à Singapour et en Malaisie. Cela pourrait toutefois rapidement évoluer, la direction de Mozilla étant actuellement en train de plancher sur un lancement dans d’autres pays au printemps 2021, sans toutefois préciser si la France serait concernée.

Au rayon des nouveautés, le VPN de Mozilla prévient désormais les utilisateurs lorsqu’ils ont rejoint un réseau qui ne nécessite pas de mot de passe ou qui utilise un chiffrement faible. La notification sur Windows, Linux, Mac, Android et iOS indique aux utilisateurs qu’ils se trouvent sur un réseau mal sécurisé, ce qui peut s’avérer utile alors que les restrictions sanitaires s’assouplissent et que les individus recommencent de plus en plus à voyager.

Accès au réseau local

Sur le front domestique, Mozilla ajoute l’accès au réseau local, pour permettre aux appareils de communiquer entre eux alors que le VPN est toujours actif. Les utilisateurs doivent cocher une case dans les paramètres réseau lorsqu’ils sont connectés à un réseau domestique.

« De temps en temps, vous pouvez avoir besoin d’imprimer des formulaires pour une prochaine visite chez le médecin ou les feuilles de travail de vos enfants pour les occuper », note Mozilla. « Maintenant, nous avons ajouté l’accès au réseau local, afin que vos appareils puissent communiquer entre eux sans avoir à désactiver votre VPN. Assurez-vous simplement que la case est cochée dans les paramètres réseau lorsque vous êtes sur votre réseau domestique. Cette fonctionnalité est disponible sur les plateformes Windows, Linux, Mac et Android », fait savoir l’éditeur de Firefox.

Sur un marché des VPN très encombré, Mozilla espère se démarquer en proposant une navigation rapide. La direction de Mozilla expliquait récemment que son VPN est basé sur les 4 000 lignes de code du protocole WireGuard, qui, selon elle, ne représente qu’une fraction de la taille des protocoles existants utilisés par les autres fournisseurs de services VPN.

Source : zdnet.com

E-mail crypté : partenariat entre Thunderbird et le belge Mailfence

Vendredi 26 mars 2021

Thunderbird va proposer le service d’email crypté de Mailfence lors de la configuration d’un compte dans le logiciel de courriel de Mozilla. L’offre gratuite propose 500 MB de stockage. Les détails du partenariat.

Tout comme Tutanota et Protonmail, Mailfence offre une solution de courrier électronique alternative aux grands prestataires américains et chinois. L’entreprise européenne se rapproche de Mozilla pour faciliter l’utilisation de l’e-mail chiffré depuis Thunderbird.

C’est quoi Mailfence ?

Mailfence est une version durcie et sécurisée de ContactOffice, un bureau virtuel développé en Belgique depuis plus de dix ans comprenant courriel, calendrier, documents, carnet d’adresses.

Le courrier électronique est crypté de bout en bout avec signature numérique. Le chiffrement repose sur les principes fondamentaux de la cryptographie open-source et est interopérable avec d’autres services de messagerie chiffrée OpenPGP.

« Dans la mesure où vos emails sont chiffrés par votre navigateur et déchiffrés par les destinataires, personne d’autre ne peut les lire, y compris Mailfence. C’est la définition du chiffrement de bout en bout.
Nous stockons votre clé privée sur nos serveurs mais ne sommes pas en mesure de la lire car elle est elle-même chiffrée avec votre phrase secrète (via AES-256). Il n’y a pas de clé principale qui nous permettrait de lire les messages chiffrés avec n’importe quelle clé. »

Une offre gratuite ?

Oui, Mailfence propose une version gratuite limitée à 500 MB (e-mails et documents).

Version payante : quels avantages ?

Les versions payantes offrent la synchronisation et des options sur domaine (DKIM, SPF) :

2,50 € par mois pour 5 GB (e-mail) et 12 GB (documents) ;
7,50 € par mois pour 20 GB (e-mail) et 24 GB (documents) ;
25 € par mois pour 50 GB (e-mail) et 70 GB (documents).

Mailfence annonce reverser 15% des revenus générés par les formules payantes pour « soutenir les associations Electronic Frontier Foundation et European Digital Rights Foundation« .

Mailfence se rapproche de Thunderbird

Dans le courant de l’année, les utilisateurs de Thunderbird pourront synchroniser l’ensemble des données du compte Mailfence : l’e-mail, l’agenda et les contacts.

Pour Patrick de Schutter, co-fondateur de Mailfence, le partenariat s’est naturellement imposé : « Nous vivons à une époque où la domination d’Internet par les grandes entreprises technologiques ne cesse de croître. Celles-ci ont fait preuve à plusiehttps://kb.mailfence.com/kb/how-to-…urs reprises d’un manque total de respect pour la vie privée en ligne et obligent leurs utilisateurs à renoncer à leur vie privée par le biais de conditions d’utilisation totalement illisibles. Nous pensons que c’est dangereux. Avec ce partenariat, nous créons une alternative conviviale et respectueuse de la vie privée contre la marchandisation des données personnelles. »

Une application mobile pour Mailfence

Fin janvier, Mailfence a lancé, en version bêta, une application mobile, sous forme de PWA. Vous ne la trouverez pas dans les boutiques d’Apple, Amazon et Google.

Les instructions pour en profiter se trouvent à cette adresse (en anglais).

Une PWA est une app mobile qui fonctionne sur n’importe quelle plateforme, quel que soit le logiciel d’exploitation. Notre PWA fonctionne sur tous les appareils mobiles tels que les smartphones et les tablettes. Une PWA est accessible par le web lorsqu’on accède à Mailfence depuis un appareil mobile (cliquez sur le menu hamburger ☰ pour accéder à la page de connexion). Comme ces PWA sont disponibles sur le web via une URL, vous n’avez pas besoin d’aller dans la Google Store ou l’App Store pour les trouver. Les PWA présentent de nombreux caractéristiques et avantages intéressants que nous allons détailler dans les sections suivantes.

Source toolinux.com

Mozilla Firefox renforce la protection de la vie privée des utilisateurs avec Firefox 87

Mardi 23 mars 2021

A partir de Firefox 87, le navigateur contiendra des protections supplémentaires pour empêcher les fuites d’informations.

Mozilla Firefox inclura dans cette nouvelle version la protection des informations de ses utilisateurs. Firefox 87, dont la sortie est prévue le 23 mars, réduira les informations relatives au chemin et à la chaîne de requête dans les en-têtes de référence « pour empêcher les sites de divulguer accidentellement des données sensibles sur les utilisateurs ».

Dans un billet de blog publié lundi, le développeur Dimi Lee et le responsable de l’ingénierie de l’infrastructure de sécurité Christoph Kerschbaumer indiquent que la dernière version du navigateur comprendra une « politique par défaut plus stricte et plus respectueuse de la vie privée ».

Télécharger

Mozilla Firefox

Gratuit et open source, Mozilla Firefox est le navigateur web multiplateforme le plus populaire. Léger, rapide et personnalisable avec les nombreuses extensions disponibles, il se décline sur les ordinateurs et sur les smartphones et tablettes.

 

  • Téléchargements : 154
  • Date de sortie : 17/03/2021
  • Auteur : Mozilla Foundation
  • Licence : Logiciel Libre
  • Catégories : Internet
  • Système d’exploitation : Android – Linux – Windows Portable – XP/Vista/7/8/10 – Windows XP/Vista/7/8/10 – iOS iPhone / iPad – macOS

Les navigateurs envoient des en-têtes HTTP Referrer aux sites web pour indiquer quel emplacement a « référé » un utilisateur au serveur d’un site web. Les URL complètes des documents de référence sont souvent envoyées dans l’en-tête HTTP Referrer avec d’autres requêtes de sous-ressources, et bien qu’elles puissent contenir des informations utilisées à des fins notamment analytiques, des données privées sur les utilisateurs peuvent également être incluses.

« No-referrer-when-downgrade »

Les politiques de référence visent à protéger ces données, mais si aucune politique n’est définie par un site web, la valeur par défaut est souvent « no-referrer-when-downgrade », un élément qui, selon Firefox, réduit la référence lors de la navigation vers une ressource moins sécurisée, mais qui « envoie toujours l’URL complète, notamment le chemin et les informations de requête du document d’origine en tant que référence ».

« La politique « no-referrer-when-downgrade » est une relique du web du passé, quand on pensait que la navigation web se faisait sur des connexions HTTPS et qu’en tant que telle, elle ne devait pas fuir les informations dans les requêtes HTTP », explique l’équipe. « Le web d’aujourd’hui est bien différent : le web est en passe de devenir exclusivement HTTPS et les navigateurs prennent des mesures pour limiter les fuites d’informations entre les sites. Il est temps de modifier notre politique de référencement par défaut en fonction de ces nouveaux objectifs. »

Ainsi, Firefox 87 introduira « strict-origin-when-cross-origin » par défaut dans la politique de référence du navigateur, ce qui supprimera les informations sensibles de l’utilisateur – y compris le chemin d’accès et la chaîne de requête – accessibles dans les URL et dans les requêtes allant de HTTPS à HTTP ainsi que dans toutes les requêtes cross-origin.

« Firefox appliquera la nouvelle politique de référence par défaut à toutes les requêtes de navigation, les requêtes redirigées et les requêtes de sous-ressources (image, style, script), proposant ainsi une expérience de navigation nettement plus privée », indique Firefox.

Google Chrome a également introduit une politique de référencement par défaut plus stricte dans la version 85 du navigateur, ainsi que des améliorations de la vitesse et des aperçus d’onglets.

Source : zdnet.com

Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau Firefox 86

Jeudi 25 février 2021

La nouvelle version 86 stable de Firefox est arrivée pour votre ordinateur. Elle introduit, entre autres, une protection totale contre les cookies et des nouveautés dans l’incrustation vidéo.

Quoi de neuf dans Firefox 86 ?

Firefox avance deux nouvelles nouvelles fonctionnalités principales : la fonction « multiples incrustations vidéo » (multi-PiP) et une optimisation de la protection de la vie privée.

Multi-PiP

Dans la nouvelle version, Firefox a ajouté la fonction multiples incrustations vidéo, disponible sur Mac, Linux et Windows, avec des commandes clavier pour accélérer l’avance et le retour en arrière.

Mettre fin au suivi des cookies

Mozilla annonce également la mise en place de la fonctionnalité Protection totale contre les cookies pour Firefox. Elle empêche les cookies de vous traquer sur le web en créant une boîte à cookies distincte pour chaque site web.

Voici comment cela fonctionne :

 

Télécharger Firefox 86

Pour télécharger Firefox 86, rendez-vous sur cette page, où vous trouverez les modules d’installation pour Linux, macOS et Windows.

Source toolinux.com

Mozilla VPN : Vers un lancement en Allemagne et en France au premier trimestre 2021

Vendredi 5 février 2021

Mozilla VPN est actuellement disponible uniquement aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Nouvelle-Zélande, à Singapour et en Malaisie.

Mozilla devrait étendre son offre de réseau privé virtuel (VPN) en Allemagne et en France d’ici la fin du premier trimestre 2021, marquant ainsi le lancement du service au sein de l’UE.

Cette décision intervient alors que l’éditeur du navigateur a officiellement lancé le service Mozilla VPN l’été dernier aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Nouvelle-Zélande, à Singapour et en Malaisie.

Construit autour du protocole WireGuard

Le service Mozilla VPN, initialement lancé sous la forme d’une extension Firefox nommée Firefox Private Network, a été développé en client VPN complet, disponible pour les appareils Windows 10, macOS, Linux, Android et iOS.

Le service, construit autour du protocole WireGuard, utilise des serveurs fournis par Mullvad et est actuellement tarifé à 5 dollars par mois.

Selon Mozilla, le service VPN fonctionne actuellement sur plus de 280 serveurs, dans plus de 30 pays à travers le monde, avec des politiques de « no log » (pas de journalisation) et de « no bandwith restriction » (pas de restriction de bande passante).

Liste d’attente

Depuis son annonce en 2019 et après son lancement officiel en 2020, Mozilla VPN est l’une des offres VPN les plus attendues sur le marché, principalement en raison de la réputation de Mozilla en matière de respect de la vie privée.

L’éditeur du navigateur gère actuellement une liste d’attente où les utilisateurs peuvent s’inscrire et être informés du lancement du service VPN dans leur pays.

Le service VPN est également le premier produit entièrement commercial de Mozilla, lancé dans le cadre d’une nouvelle stratégie commerciale adoptée l’année dernière par l’éditeur de navigateurs. En août 2020, Mozilla a licencié plus de 250 employés et a pris ses distances sur plusieurs produits open source qui ne généraient pas de revenus, pour se concentrer sur le développement de ses propres sources de revenus. L’objectif est de disposer d’une alternative à son contrat de recherche Google qui a représenté la majeure partie du budget de l’organisation au cours de la décennie précédente.

Source : zdnet.com

Mozilla travaille sur Proton, une nouvelle interface pour Firefox

Vendredi 8 janvier 2021

Mozilla n’entend pas baisser les bras sur son navigateur Firefox, et après une vaste restructuration des effectifs cette année, la fondation planche sur un tout nouveau design.

En 2017, Mozilla avait pris le parti de retirer la barre de recherche et de calquer le modèle de l’omnibox introduit par Google en 2008 avec Chrome. Le navigateur Firefox devait ainsi arborer un nouveau design baptisé Photon en interne. Cette fois, la prochaine évolution est connue sous l’appellation Proton.

Proton : des évolutions en profondeur

L’information provient du blog autrichien Soeren Hentzschel (via Debuggpoint), lequel rapporte avoir obtenu de premières précisions sur l’ampleur de ces travaux. Puisque le développement de Firefox est open source, un wiki détaille les différents composants de ce refresh graphique.

Dans le cadre de Proton, les designers de Mozilla retravailleront les barres d’outils, la barre d’adresse mais également les onglets ainsi que les menus. L’objectif est d’alléger l’interface, par exemple en réduisant le nombre d’icônes au sein des menus ou en n’affichant d’emblée que les options fréquemment utilisées.

Proton introduit par ailleurs une expérience simplifiée, notamment au premier démarrage pour l’importation des favoris ainsi que pour les pages d’erreur.

L’interface de Proton devrait être officiellement lancée pour Firefox 89. Si le calendrier de la fondation est bien respecté, cette mouture devrait voir le jour dans le courant du mois de mai.

Comment activer Proton ?

Comme bien souvent pour bénéficier des nouveautés qui n’ont pas encore été implémentées en version stable, il est nécessaire de se rendre dans les paramètres avancés. Au sein de Firefox, il suffit simplement de saisir about:config dans la barre d’adresse.

Après avoir accepté l’avertissement, il faut effectuer une requête sur le terme proton puis activer la valeur sur true et redémarrer l’application. Lorsque les premiers éléments de Proton seront déployés, ils seront d’emblée disponibles.

Face à la progression de Google Chrome mais également des autres concurrents, le navigateur Firefox a perdu des parts de marché et vu son adoption chuter de 85 % ces dix dernières années. Pour faire face à la situation, en 2020, Mozilla a licencié un quart de ses effectifs, soit 250 personnes. Reste à savoir si les travaux portés sur Firefox cette année sauront convaincre les internautes.

Source clubic.com