Posts Tagged ‘Débian’

Sortie de Debian 11.3 Bullseye

Mardi, mars 29th, 2022

La version 11 de Debian est sortie en août dernier. La liste des nouveautés de Debian 11 Bullseye était costaude. La 3e révision du système d’exploitation vient de sortir. Que retenir de Debian 11.3 ?

« Après deux ans, un mois et neuf jours de développement, la communauté Debian est fière d’annoncer sa nouvelle version stable numéro 11« , annonçaient les représentants du projet le 14 août dernier. Voici à présent sa troisième mise à jour officielle, la version Debian 11.3.

Debian : de quoi parle-t-on ?

Debian est une distribution GNU/Linux faite de logiciels libres et au code source ouvert. Elle est gratuite et 100% libre.

Debian dispose d’une vaste prise en charge matérielle. C’est en outre la base de nombreuses autres distributions dont Ubuntu, Knoppix, PureOS, SteamOS ou Tails.

Debian 11.3 : les nouveautés

Debian 11.3 est une version de maintenance publiée le 28 mars 2022, autour du noyau 5.10.106-rt64.

 » Tout en réglant quelques problèmes importants, cette mise à jour corrige principalement des problèmes de sécurité de la version stable. Les annonces de sécurité ont déjà été publiées séparément. »

Tout en réglant quelques problèmes importants, cette mise à jour corrige principalement des problèmes de sécurité de la version stable.

La liste des changements et des nouveautés est publiée en ligne.

Télécharger et installer Debian 11.3

Il est possible de télécharger et installer manuellement Debian 11.3 en suivant les instructions d’installation depuis cette page.

Tester Debian 11.3

Si vous voulez simplement essayer Debian 11.3 Bullseye sans l’installer, vous pouvez utiliser une des images autonomes pour amd64 et i386 qui exécutent le système d’exploitation complet sans installation.

Mettre à jour Debian 11.3

La mise à niveau vers Debian 11.3 depuis Debian 10 ou Debian 11 est gérée automatiquement par l’outil de gestion de paquets APT.

Quelles architectures supportées ?

Debian 11.3 gère neuf architectures : PC 64 bits/Intel EM64T/x86-64 (amd64), PC 32 bits/Intel IA-32 (i386), PowerPC 64 bits Motorola/IBM petit-boutiste (ppc64el), IBM S/390 64 bits (s390x), pour ARM, armel et armhf pour les anciens et nouveaux matériels 32 bits plus arm64 pour l’architecture 64 bits AArch64, et pour MIPS, mipsel (petit-boutiste) pour les matériels 32 bits et mips64el pour le matériel 64 bits petit-boutiste.

Les instructions d’installation, ainsi que les fichiers téléchargeables, sont disponibles pour chacune des architectures depuis cette page.

Source toolinux.com

Cet outil optimise la batterie d’un ordinateur portable sous Linux

Lundi, mars 21st, 2022

Le constructeur Slimbook a révisé son outil de gestion de la batterie des ordinateurs portables. Slimbook Battery 4 est compatible avec l’ensemble des ordinateurs sous Linux, pourvu qu’ils utilisent une distribution Debian/Ubuntu.

Qui est Slimbook ?

Slimbook est un fabricant espagnol d’ordinateurs sous Linux depuis 2015. L’entreprise propose de nombreux ordinateurs sous Linux, dont certains sont disponibles avec un clavier français. Depuis l’année dernière, il propose également un clavier filaire optimisé pour Linux.

Slimbook Battery

Sous sa casquette d’éditeur, Slimbook propose une nouvelle version de son outil de gestion de batterie. Slimbook Battery est une application développée en interne. Elle permet de tirer le meilleur parti de la batterie d’un ordinateur portable sous GNU/Linux, quel que soit le fabricant, pourvu qu’il travaille avec Ubuntu, Debian ou d’autres distributions dérivées.

Objectif : optimiser la gestion de la batterie d’un ordinateur portable sous Linux.

Slimbook Battery 4 : nouveautés

La version 4 apporte de nouvelles fonctionnalités et améliore contrôle de la batterie pour augmenter sa longévité. Grâce à l’intégration avec d’autres applications, Slimbook Battery 4 propose des services et pilotes comme TLP, intel_pstate, AMD et NVIDIA.

Les nouveautés sont :
Meilleure gestion des permissions. Vous n’êtes plus obligé d’utiliser votre mot de passe de superutilisateur pour passer d’un mode à l’autre
Intégration du contrôleur AMD Slimbook et du contrôleur Intel Slimbook
Amélioration de l’interface utilisateur avec un design plus convivial : des centaines de lignes de code ont été remplacées et simplifiées
Les fonctions de gestion de la luminosité, du système et de l’énergie ont été optimisées pour de meilleures performances ou des économies d’énergie
Code Github mis à jour

Télécharger Slimbook Battery 4

Pour installer Slimbook Battery 4 sur des distributions basées sur Debian, vous pouvez télécharger Slimbook Battery depuis les dépôts du constructeur dans Launchpad.

Il faudra ajouter les dépôts :

sudo add-apt-repository ppa:slimbook/slimbook
sudo apt update

Utilisez ensuite cette commande pour installer l’application :

sudo apt install slimbookbattery

Une fois l’installation effectuée, il suffit de démarrer le lanceur principal de Slimbook Battery afin que l’application effectue la configuration initiale qui s’appliquera lors de la première ouverture. Vous pourrez ensuite, en cas de besoin, choisir parmi les 3 modes d’économie d’énergie et accéder à la configuration.

Il est possible de choisir entre la version stable et la version de développement. Les informations se trouvent sur cette page.

Source toolinux.com

Linux Mint Debian Edition 5 déboule en bêta

Mardi, mars 1st, 2022

LMDE est une version spécifique de Linux Mint qui, au lieu d’être basée sur Ubuntu, prend ses racines dans Debian. Une manière à la fois de répondre à une demande et – surtout – de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, au cas où les relations avec Canonical se dégraderaient.

Il n’y a pas vraiment grand-chose à en dire : le système est globalement le même que le Linux Mint standard, à ceci près qu’il s’appuie sur Debian.

L’équipe de développement précise qu’il sera possible de migrer de cette bêta vers la version finale quand elle sera disponible, bien qu’aucune date ne soit encore donnée.

L’image ISO peut être téléchargée depuis une liste de liens sous l’annonce.

Source nextinpact.com

Première mise à jour de 2022 pour Emmabuntüs Debian Édition

Mercredi, janvier 12th, 2022

Le Collectif Emmabuntüs confirme la sortie d’une solide mise à jour de l’Emmabuntüs Debian Édition 4 1.01 (32 et 64 bits). La distribution de réemploi est basée sur la Debian 11.2 Bullseye et sur les environnements Xfce/LXQt.

Cette première mise à jour de l’année apporte l’ajout de l’utilitaire Ventoy, dont nous vous parlions déjà en décembre dernier. Cette nouveauté est introduite dans le cadre de la campagne de réemploilancée début septembre 2020 avec Debian-Facile, Tugaleres et Blabla Linux.

Objectif ambitieux et positif : « permettre de reconditionner en masse des ordinateurs très facilement et rapidement – de l’ordre de 2 à 10 minutes – en y clonant de manière semi-automatique ou maintenant automatique » un système d’exploitation complet.

Découvrez notre guide : où trouver du matériel informatique reconditionné.

Les nouveautés de Emmabuntüs Debian Édition 4 1.01 :
Base Debian 11.2 Bullseye
Ajout de l’utilitaire Ventoy
Correction de l’utilisation d’un disque dur crypté
Correction du lancement de DWService agent par la mise à jour de la version
Mise à jour : Firefox ESR 91.4.1, Thunderbird 91.4.1, LibreOffice 7.0.4.2, Ancestris 11-20211017, VeraCrypt 1.25.4, Multisystem 1.0459

Les téléchargements se font depuis cette page.

Source toolinux.com

La mise à jour 4.25 de la distribution Linux Tails est sortie

Samedi, décembre 11th, 2021

Le système d’exploitation popularisé par Edward Snowden poursuit son évolution avec la sortie d’une mise à jour de correction postée il y a quelques jours. Voici ce qu’il faut savoir sur Tails 4.25.

C’est quoi, Tails ?

Tails (The Amnesic Incognito Live System) est une distribution Linux sécuritaire basée sur Debian. Elle entend préserver l’anonymat de ses utilisateurs en ne laissant aucune trace numérique sur la machine. Toutes les connexions réseau transitent via Tor ou sont bloquées.

L’OS peut être lancé via une clé USB depuis la plupart des ordinateurs (fabriqués durant la dernière décennie, Mac compris).

Comment ça marche ?

Pour utiliser Tails, vous éteignez l’ordinateur et le démarrez depuis votre clé USB Tails, à la place de Windows, macOS ou même… Linux. Quand Tails démarre, vous êtes face à une page blanche : tout ce que vous faites disparaît automatiquement lorsque vous éteignez Tails. Vous pouvez toutefois enregistrer des fichiers et certaines configurations dans un stockage persistant, mais il sera chiffré sur la clef USB

Quels logiciels dans Tails ?

Plusieurs logiciels sont inclus dans la distribution Tails :

Tor avec uBlock (navigateur sécurisé basé sur Firefox avec bloqueur de publicité)
Thunderbird (courriel chiffré)
KeePassXC (mots de passe forts)
LibreOffice
OnionShare (partage de fichier via Tor)

Tails 4.25 : les nouveautés

La version 4.25 de Tails apporte un grand nombre de corrections et les dernières versions de plusieurs éléments clés, dont le navigateur Tor, qui passe ici en version 11.0.2. Tor est mis à jour vers la version 0.4.6.8. On note également un nouveau raccourci pour redémarrer Tails lorsque le Navigateur non sécurisé n’a pas été activé dans l’Écran de bienvenue.

Tails 4.25 propose également un utilitaire pour faire les sauvegardes du stockage persistent sur une autre clé USB Tails. Cet utilitaire automatise le processus pour créer une sauvegarde de votre stockage persistant, qui utilisait la ligne de commande.

La liste des changements est disponible à cette adresse.

Assistant de connexion Tor : améliorations

Tails intègre, depuis la version 4.20, un assistant de connexion baptisé Tor Connection.

Comment ça marche ? Après une connexion au réseau local, l’assistant Tor Connection vous aidera à vous connecter plus facilement au réseau Tor. Idéal pour les connexions à internet à bas débit ou dans des environnements où le risque de surveillance est accru.

La version 4.25 de Tails apporte un lien sur l’écran d’erreur de l’assistant de Connexion à Tor vers la documentation pour résoudre les problèmes de connexion à Tor (disponible en français).

Quelle sera la prochaine version de Tails ?

La prochaine mise à jour sera Tails 4.26 et sortira le 11 janvier 2022.

Comment installer Tails sur mon ordinateur ?

Trois options s’offrent à vous pour installer Tails : clé USB, DVD ou machine virtuelle.

Vous pouvez installer Tails en moins de 30 minutes en suivant les instructions sur cette page. Vous avez besoin pour cela d’une clé USB (8 Go min.) et allez rapatrier 1,2 GB de données depuis votre ordinateur (Linux, Windows, macOS).

Vous pouvez également graver Tails sur un support DVD ou utiliser Tails dans une machine virtuelle.

Où trouver de la documentation sur Tails ?

Une abondante documentation est disponible sur le site officiel, dont une grande partie est proposée en français.

Source toolinux.com

Les meilleures distributions de bureau Linux pour les débutants 2021

Samedi, novembre 20th, 2021

Vous en avez assez de Windows ? Vous en avez assez de payer cher pour des Macs ? Vous voulez un meilleur système d’exploitation de bureau, plus sûr ? Essayez Linux.

Certaines personnes insistent encore sur le fait qu’utiliser Linux est difficile. Bien sûr, c’était difficile — quand j’ai commencé dans les années 1990. Mais c’était il y a longtemps. Aujourd’hui, la distribution de bureau la plus simple de tous, Chrome OS, est simplement Linux avec le navigateur Web Chrome par-dessus. Les distributions de bureau Linux les plus complètes sont aussi faciles à utiliser en 2021 que Windows ou macOS.

Oui, vous pouvez obtenir beaucoup plus de Linux si vous savez comment faire de la programmation shell et autres. Mais c’est également vrai pour Windows et PowerShell. Avec ces deux systèmes d’exploitation, vous n’avez pas besoin de connaître les tenants et aboutissants de l’un ou l’autre pour accomplir votre travail.

Alors pourquoi changer de système ? Eh bien, pour commencer, Linux est beaucoup plus sûr que ses rivaux. À l’avenir, comme le souligne Ed Bott, beaucoup d’entre vous risquent d’être confrontés à un désastre en matière de sécurité si vous continuez à utiliser Windows 10.

De plus, Linux, comme Windows 11, fonctionnera sur pratiquement tous les PC que vous avez sous la main. Linux n’a pas besoin de beaucoup de puissance pour fonctionner correctement. Par exemple, j’ai un PC HP Pavilion Media Center TV m7360n datant de 2007 avec un processeur Pentium D 920 à double cœur de 2,8 GHz, 2 Go de RAM et un disque SATA de 300 Go qui fonctionne toujours sous Linux à ce jour. Bonne chance pour faire tourner une version moderne de Windows là-dessus.

Il était autrefois difficile d’installer des programmes sur Linux, mais ce n’est plus le cas. Sous le capot, certaines choses peuvent encore être complexes, mais maintenant presque toutes les distributions ont des magasins d’applications.

Si vous avez encore besoin de certains programmes Windows, vous pouvez toujours essayer Crossover Linux pour les exécuter sous Linux. Il n’exécute pas toutes les applications Windows, mais la plupart d’entre elles fonctionnent étonnamment bien.

En tout état de cause, étant donné que la plupart de ces programmes sont désormais disponibles sous forme de Software as a Service (SaaS), les programmes natifs pour Windows sont moins nécessaires que jamais. En effet, nous évoluons vers un monde professionnel où tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un navigateur Web pour pouvoir utiliser une plateforme Desktop-as-a-Service (DaaS).

L’avenir du poste de travail mis à part, contrairement à Windows, où les seuls choix réels aujourd’hui sont Windows 10 ou 11, il existe des centaines de distributions de bureau basées sur Linux. À cela s’ajoutent de nombreuses interfaces de bureau Linux, chacune ayant son propre aspect et son propre ressenti, comme KDE, GNOME, Cinnamon, Lxde, Xfce, et bien d’autres encore. La plupart des distributions ont une interface utilisateur principale, comme Fedora et GNOME et OpenSUSE et KDE, mais vous permettent également d’en choisir une à trois autres. Si vous débutez avec Linux, je vous recommande de vous en tenir à l’interface principale de la distribution.

Alors que choisir ? Heureusement pour vous, vous n’avez pas besoin de tout essayer pour trouver votre bonheur.

La question clé est la suivante : « Dans quel but voulez-vous utiliser Linux ? » Pour les débutants, je propose ce qui est la plus facile à prendre en main, la meilleur distribution bureau Linux global, la distribution la plus facile à apprendre, la plus simple pour les utilisateurs de Windows et la plus facile pour les utilisateurs de machines plus anciennes.

Pour ceux d’entre vous qui ne me connaissent pas encore, j’utilise Linux comme système d’exploitation de bureau depuis 1993, soit deux ans après la création de Linux. Et, bien avant cela, j’utilisais Unix comme système d’exploitation de bureau. Depuis, j’ai utilisé des dizaines de distributions Linux différentes, et j’ai dirigé le site Desktop Linux pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, bien que j’utilise également Windows et macOS, Linux est mon bureau principal. En bref, je connais les distribution Linux pour le bureau.

Donc, avec tout cela, voici mes suggestions pour les meilleurs ordinateurs de bureau pour les débutants.

Chrome OS

Vous utilisez le Web pour tout ? Vous écrivez avec Google Docs, utilisez Mint pour vos finances personnelles et Gmail pour votre courrier électronique ? Si c’est votre cas, alors ce qu’il vous faut, c’est un Chromebook.

Chrome OS, le système d’exploitation des Chromebooks, est basé sur Gentoo Linux. Gentoo est un système Linux réservé aux experts, mais vous n’avez pas besoin d’y connaître grand-chose ici. Bien que vous puissiez accéder à Linux à partir de Chrome OS, vous n’aurez jamais besoin de regarder sous le capot.

Tout le monde peut utiliser Chrome OS. Si vous lisez cet article via un navigateur Web, ce qui est très certainement le cas, vous savez déjà suffisamment utiliser « Linux » pour travailler avec un Chromebook.

Vous n’avez pas non plus besoin d’acheter un Chromebook pour utiliser Chrome OS. Neverware, ancienne société indépendante et désormais filiale de Google, propose CloudReady. Avec cette variante gratuite de Chrome OS, vous pouvez convertir pratiquement tous les PC ou Mac construits depuis 2007 en clone de Chromebook beaucoup plus sûr et utilisable. Rien de compliqué et beaucoup plus utile que ce que vous exécutez actuellement sur un vieux PC.

Linux Mint

Que conseiller à un utilisateur de Windows 10 ? De se tourner vers Linux Mint, en particulier la version utilisant l’interface Cinnamon.

Contrairement à Chrome OS, Mint avec Cinnamon ressemble beaucoup à XP ou Windows 7. Il utilise une interface WIMP (Windows Icon, Menu, and Pointer) semblable à celle que vous connaissez et aimez probablement déjà. Il ne s’agit pas d’une correspondance parfaite avec XP ou Windows 7, mais la plupart des utilisateurs de Windows trouveront que Cinnamon leur convient parfaitement.

Les utilisateurs de Linux qui ont grandi avec l’interface de style GNOME 2.x aimeront également Cinnamon. Une autre alternative intéressante pour les personnes qui aiment GNOME 2.x, et qui est également intégrée à Mint, est MATE. Cinnamon repose sur les fondations du bureau GNOME 3.x, tandis que MATE est un fork GNOME 2.x pur et simple. MATE est également disponible sur Mint.

Quoi qu’il en soit, mon système d’exploitation de bureau préféré est actuellement Linux Mint 20.2. Je le recommande vivement à tout le monde.

Ubuntu

Ubuntu et Unity sont-ils faciles à utiliser ? J’ai réussi à faire passer ma belle-mère de 82 ans à Ubuntu, et nous ne parlions même pas la même langue !

Ubuntu est simple, direct et bénéficie d’un grand soutien de la part de la communauté. Si vous avez une question, il y a certainement quelqu’un qui a eu le même problème et qui a trouvé une réponse.

Par défaut, Ubuntu utilise l’interface GNOME 3.x. Cela demande un peu d’apprentissage si vous n’avez connu que Windows auparavant, mais ce n’est pas si difficile.

Zorin OS

Donc, vous n’aimez vraiment, vraiment pas l’idée d’apprendre ne serait-ce qu’un peu de GNOME. OK, dans ce cas, essayez Zorin OS. Il est basé sur Ubuntu, tout comme Mint. Mais vous pouvez utiliser son application Zorin Appearance pour donner au bureau une apparence Windows.

La raison d’être de Zorin est de vous aider à passer de Windows, ou macOS, à Linux. Il existe en quatre versions différentes : Les éditions Core, Lite et Education sont gratuites, tandis que l’édition Ultimate, qui peut reproduire l’apparence de macOS, coûte 39 dollars. L’édition Core vous offre vraiment tout ce dont vous avez besoin, tandis que la version Lite donne un nouveau souffle aux machines plus anciennes. L’édition Education fait ce que son nom indique : elle est livrée avec des programmes éducatifs préinstallés.

Ce système d’exploitation est également accompagné d’une documentation conçue pour vous aider à passer de Windows à Linux.

MX Linux

Il y a quelques années, l’une de mes distribution de bureau Linux préférés était MEPIS Linux. Cette distribution basée sur Debian Linux fonctionnait bien. Cependant, son fondateur et mainteneur, Warren Woodford, a dû se tourner vers d’autres activités. Les fans de MEPIS ont uni leurs forces à celles de la communauté antiX Linux et ont relancé le projet sous le nom de MX Linux.

Aujourd’hui, c’est un bon bureau léger et solide qui utilise Xfce comme interface. Il fonctionne bien et est très populaire. Il est facile à prendre en main pour les débutants et vous pouvez l’exécuter même sur un ancien Pentium II. En bref, c’est l’outil idéal si vous souhaitez vous familiariser avec Linux sur un PC qui, sinon, prendrait la poussière dans votre placard.

Alors, prêt à essayer Linux ? Cela a bien fonctionné pour moi pendant presque 30 ans, et il peut bien fonctionner pour vous pendant les 30 prochaines années. Alors que la plupart des ordinateurs de bureau semblent se diriger vers un modèle DaaS – y compris Windows, je peux vous garantir que Linux sera toujours disponible pour votre PC dans plusieurs décennies.

Est ce que je peux utiliser des programmes Windows sous Linux?

Si vous avez encore besoin de certains programmes Windows, vous pouvez toujours essayer Crossover Linux pour les exécuter sous Linux. Il n’exécute pas toutes les applications Windows, mais la plupart d’entre elles fonctionnent étonnamment bien. Certains programmes Microsoft sont désormais disponibles en mode natif sur Linux. Il s’agit notamment du navigateur Edge et de Teams.

Vous pouvez également exécuter Windows 365 Cloud PC, un bureau complet Windows 10 ou 11 basé sur le cloud, à partir de Linux. Ce service d’abonnement coûte très cher. Ou, gratuitement, vous pouvez exécuter Microsoft 365 for the web (anciennement Office 365), qui vous donne accès à un sous-ensemble des fonctionnalités de Word, Excel, PowerPoint, Outlook et OneNote.

Ai-je besoin de logiciels de sécurité sur Linux?

Non, pas vraiment. Certes, si Linux est beaucoup plus sûr que Windows, il n’est pas totalement à l’abri des attaques. Mais ces attaques ont tendance à être beaucoup plus rares que celles qui visent Windows ou macOS. Cela étant dit, vous devez toujours utiliser un pare-feu, que Linux intègre, et pour arrêter les logiciels malveillants, vous pouvez envisager d’installer ESET Endpoint AntiVirus for Linux ou ClamAV.

Mentions honorables

Comme je l’ai mentionné précédemment, il existe des centaines de distributions Linux. Beaucoup d’entre elles sont également adaptées aux débutants. Parmi celles-ci, vous pouvez également vous intéresser à elementary OS, qui, de par sa conception, ressemble beaucoup à macOS ; à Pop!_OS, qui est une distribution Ubuntu légère de System76, une entreprise de PC Linux de premier plan ; et à Peppermint OS. Cette dernière est une autre distribution Linux basée sur Ubuntu. Elle a la particularité d’intégrer au bureau des applications cloud et des applications Web compatibles avec Chrome grâce à Ice.

Source : zdnet.com

La mise à jour 4.24 de la distribution Linux Tails est sortie

Mardi, novembre 9th, 2021

Le système d’exploitation popularisé par Edward Snowden poursuit son évolution avec la sortie d’une mise à jour de correction postée il y a quelques jours. Voici ce qu’il faut savoir sur Tails 4.24.

Le projet Tails a diffusé le 4 novembre Tails 4.24, la dernière version de la distribution sécuritaire.

C’est quoi, Tails ?

Tails (The Amnesic Incognito Live System) est une distribution Linux sécuritaire basée sur Debian. Elle entend préserver l’anonymat de ses utilisateurs en ne laissant aucune trace numérique sur la machine. Toutes les connexions réseau transitent via Tor ou sont bloquées.

L’OS peut être lancé via une clé USB depuis la plupart des ordinateurs (fabriqués durant la dernière décennie, Mac compris).

Comment ça marche ?

Pour utiliser Tails, vous éteignez l’ordinateur et le démarrez depuis votre clé USB Tails, à la place de Windows, macOS ou même… Linux. Quand Tails démarre, vous êtes face à une page blanche : tout ce que vous faites disparaît automatiquement lorsque vous éteignez Tails. Vous pouvez toutefois enregistrer des fichiers et certaines configurations dans un stockage persistant, mais il sera chiffré sur la clef USB

Quels logiciels dans Tails ?

Plusieurs logiciels sont inclus dans la distribution Tails :

Tor avec uBlock (navigateur sécurisé basé sur Firefox avec bloqueur de publicité)
Thunderbird (courriel chiffré)
KeePassXC (mots de passe forts)
LibreOffice
OnionShare (partage de fichier via Tor)

Tails 4.24 : les nouveautés

La version 4.24 de Tails apporte un grand nombre de corrections et les dernières versions de plusieurs éléments clés, dont le navigateur Tor, qui passe ici en version 11.0.

La liste des changements est disponible à cette adresse.

Assistant de connexion Tor : améliorations

Tails intègre, depuis la version 4.20, un assistant de connexion baptisé Tor Connection.

Comment ça marche ? Après une connexion au réseau local, l’assistant Tor Connection vous aidera à vous connecter plus facilement au réseau Tor. Idéal pour les connexions à internet à bas débit ou dans des environnements où le risque de surveillance est accru.

La version 4.24 de Tails apporte plusieurs changements dans l’assistant de connexion : sélection du fuseau horaire ou encore documentation (horloge, bridge).

Quelle sera la prochaine version de Tails ?

La prochaine mise à jour sera Tails 4.25 et sortira le 7 décembre 2021.

Comment installer Tails sur mon ordinateur ?

Trois options s’offrent à vous pour installer Tails : clé USB, DVD ou machine virtuelle.

Vous pouvez installer Tails en moins de 30 minutes en suivant les instructions sur cette page. Vous avez besoin pour cela d’une clé USB (8 Go min.) et allez rapatrier 1,2 GB de données depuis votre ordinateur (Linux, Windows, macOS).

Vous pouvez également graver Tails sur un support DVD ou utiliser Tails dans une machine virtuelle.

Où trouver de la documentation sur Tails ?

Une abondante documentation est disponible sur le site officiel, dont une grande partie est proposée en français.

Source toolinux.com

Sortie d’EmmaDE4 Debian 11 Bullseye

Mercredi, septembre 22nd, 2021

Le collectif annonce la sortie de la nouvelle version de sa distribution : Emmabuntüs Debian Édition 4 1.00, en 32 et en 64 bits. Une distribution communautaire basée sur la Debian 11.0 Bullseye, avec XFCE/LXQt.

La mise à jour a été mise en ligne le 20 septembre 2021. Elle reprend les bases de l’Emmabuntüs DE3 sous Debian 11 Bullseye avec les dernières évolutions de celle-ci, donc la suppression de logiciels propriétaires au profit de logiciels libres comme DWService à la place de Teamviewer, Jami à la place de Skype. Autre nouveauté, attendue celle-là : la fin d’Adobe Flash.

Cette version arbore le nouveau thème graphique Ice réalisé par Juliette Taka, graphiste qui a réalisé de nombreux fonds d’écran pour Debian, ainsi qu’un logo rajeuni dont le relooking a été réalisé par JCZ, qui lui aussi a participé à des projets de fonds d’écran pour Debian.

Emmabuntüs est fourni avec « un nombre important de logiciels pour permettre aux débutants d’avoir l’ensemble des logiciels dont ils peuvent avoir besoin sans devoir les découvrir ou les installer« , précisent les bénévoles de l’association.

Lire la suite sur le blog officiel.

Ce qu’il faut savoir sur la distribution Debian Edu (Skolelinux) pour l’école

Lundi, août 30th, 2021

La dernière version du système d’exploitation Debian vient d’être publiée il y a quelques jours, comme nous vous l’annoncions dans notre édition du 20 août. L’occasion de mettre en avant un projet dédié à l’éducation et à l’enseignement, la distribution Debian Edu, elle aussi à jour.

L’équipe de développement de Debian Edu vient d’annoncer Debian Edu 11 Bullseye. Il s’agit de la première version de Debian Edu/Skolelinux, basée sur Debian 11 Bullseye. Debian

Edu 11 Bullseye repose totalement sur Debian 11 Bullseye : d’ailleurs, les sources de tous les paquets sont disponibles dans l’archive Debian.

C’est quoi Debian Edu ?

Debian Edu est un système d’exploitation basé sur Debian pour les écoles et les institutions similaires, avec la possibilité de mettre en place un réseau complet. La distribution se compose d’un grand nombre de paquets logiciels pour l’éducation, groupés en métapaquets par thème ou niveau d’éducation.

Autre nom de Debian Edu : Skolelinux.

Debian Edu propose des centaines d’applications pré-installées, et il est toujours possible d’ajouter plus de paquets à partir de Debian.

Debian Edu : pour qui ?

Debian Edu est faite pour vous si :
Vous êtes l’administrateur d’un atelier informatique ou du réseau pour toute une école
Vous voulez installer des serveurs, des stations de travail et des ordinateurs portables qui fonctionnent ensemble dans un établissement scolaire

Debian Edu 11 Bullseye : quoi de neuf ?

Parmi les fonctionnalités de Debian Edu 11 Bullseye, on peut citer :

Nouveau LTSP pour prendre en charge les stations de travail sans disque.
Les clients légers sont toujours pris en charge, mais en utilisant maintenant la technologie X2Go.
L’amorçage à partir du réseau est fourni en utilisant iPXE à la place de PXELINUX pour être compatible avec LTSP.
Le mode graphique de l’installateur Debian est utilisé pour les installations avec iPXE.
Samba est désormais configuré comme serveur autonome avec prise en charge de SMB2 et SMB3.
DuckDuckGo est utilisé comme moteur de recherche par défaut pour à la fois Firefox ESR et Chromium.
Ajout d’un nouvel outil pour configurer freeRADIUS avec prise en charge à la fois des méthodes EAP-TTLS/PAP et PEAP-MSCHAPV2.
Un outil amélioré est disponible pour configurer un nouveau système avec un profil Minimal comme passerelle dédiée.

Installer et mettre à jour Debian Edu

Les images ISO et les instructions d’installation sont disponibles sur cette page actualisée régulièrement. Des images officielles d’installation pour les architectures 64 bits et 32 bits sont disponibles. Il est possible de mettre en place un réseau Debian Edu complet sans connexion Internet. Les enseignants eux-mêmes ou leur assistance technique peuvent déployer un environnement scolaire complet multi-utilisateur et multi-machine en quelques jours.

Pour une mise à niveau à partir de Debian Edu 10 Buster, veuillez consulter ce manuel en ligne.

Source toolinux.com

La Debian Conférence se tient en ligne cette semaine

Lundi, août 23rd, 2021

Alors qu’un DebCamp se tient en ligne depuis le 15 août, place à la Debian Conference jusqu’au 28 août. Elle se tiendra en ligne exclusivement.

Alors que la version 11 du système d’exploitation est sorti le 14 août dernier, comme nous vous en parlions dans cet article, place à la 21e conférence annuelle du projet et de la communauté Debian. L’événement se tiendra en ligne cette année encore du 24 au 28 août, suivant le DebCamp, qui s’achève ce 23 août.

Les conférences et exposés seront présentés dans deux « salles » parallèles. « Talks 1 » aura des exposés en anglais, tandis que « Talks 2 » accueillera des exposés en anglais, mais aussi des exposés dans les langues indiennes (hindi, kannada, malayalam, marathi, telugu), organisés par la communauté Debian India, ainsi que des exposés en portugais, organisés par l’équipe Debian Brazil. Tous les détails sur la programmation se trouvent sur cette page.

Pour participer, il suffit de s’inscrire en ligne.

Source toolinux.com